Publicité
Publicité

Israël justifie les 55 morts et plus de 2.000 blessés à Gaza par la "défense de ses frontières"

Ce fut la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014: 55 Palestiniens, dont huit enfants, ont été tués et plus de 2.400 autres blessés par l'armée israélienne à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le jour du 70e anniversaire de la création de l'Etat hébreu et au moment de l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.