Israël prolonge de 20 ans le secret sur ses archives

Sous la pression des services secrets, l'interdiction d'accès aux archives gouvernementales a été porté à 70 ans.

Les autorités israéliennes ont décidé de prolonger de vingt ans l'interdiction d'accès aux archives gouvernementales, en la portant à 70 ans, apprend-on mercredi de source officielle. Les documents en question traitent notamment de l'armée et des services secrets lors des deux premières décennies de l'Etat d'Israël, créé en mai 1948.

"Ces archives continueront à être classifiées de crainte d'atteinte à la vie privée des personnes mentionnées ou de leurs proches", a déclaré à l'AFP le directeur des Archives nationales, Yehoshua Freundlich.

"Nous devons également maintenir le secret défense compte tenu du risque qu'Israël peut se faire accuser de violer le droit international", a-t-il ajouté. Selon lui, dans un certain nombre de pays occidentaux, "des documents d'Etat restent classifiés 70 ans voire plus".

Ces archives concernent en particulier la Campagne du Sinaï contre l'Egypte en 1956, lancée en coordination avec la France et la Grande-Bretagne, des affaires d'espionnage et le début du programme nucléaire israélien.

Selon le quotidien "Haaretz", le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (photo) a décidé il y a deux semaines de prolonger la période du secret, sous la pression des services secrets.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés