Publicité
Publicité
Publicité

Israël veut "faire payer le Hamas" qui menace d'ouvrir "les portes de l'enfer"

Accusé de l'assassinat de trois jeunes Israéliens, le mouvement islamiste palestinien Hamas se retrouve dans la plus difficile des situations, à la merci d'une guerre avec Israël, isolé dans la région et affaibli par une alliance fragile avec le président Mahmoud Abbas. Le gouvernement israélien calcule l'ampleur de ses représailles, soucieux de ne pas embraser la région et de perdre la sympathie de la communauté internationale.