Publicité
Publicité

Israël veut interdire les lieux publics aux personnes non vaccinées

Israël a lancé la campagne de vaccination des plus jeunes il y a déjà plusieurs semaines, mais de nombreux Israéliens ne sont toujours pas vaccinés. ©Photo News

Selon plusieurs médias, les lieux publics accueillant 100 personnes ou plus seront bientôt interdits aux résidents d'Israël non vaccinés.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé, jeudi, que tous les résidents d'Israël non vaccinés seront "bientôt" interdits de tous les lieux publics accueillant 100 personnes ou plus, rapportent des médias israéliens. Cette interdiction s'appliquera à l'intérieur comme à l'extérieur. Elle inclura aussi les synagogues.

"Si un million de personnes refusent (de se faire vacciner), les huit autres millions devront subir des mesures d'isolement."
Naftali Bennett
Premier ministre israélien

Bennett a également annoncé qu'à partir du 8 août, les personnes ne seront autorisées à entrer dans les théâtres, les stades ou les lieux de culte que si elles présentent une preuve de vaccination, une preuve qu'elles ont guéri du coronavirus ou un test négatif. De cette manière, le gouvernement espère encourager les personnes non vaccinées à se faire traiter.

Vie normale

Les personnes qui refusent le vaccin "sapent les efforts de chacun d'entre nous", a indiqué Naftali Bennett dans une allocution télévisée. "Si tout le monde se fait vacciner, la vie peut reprendre son cours normal. Mais si un million de personnes refusent, les huit autres millions devront subir des mesures d'isolement."

Plus de 56 % des 9,3 millions d'habitants d'Israël ont reçu deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech. Le ministère de la Santé a enregistré 1.336 nouvelles infections jeudi. La plupart des nouveaux cas du mois dernier ne présentaient que des symptômes légers, mais au moins 73 personnes ont présenté des symptômes de maladie grave.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés