L'Iran autorise une surveillance restreinte de ses activités nucléaires

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a rencontré dimanche le chef de l'AIEA, Rafael Grossi, à Téhéran. ©VIA REUTERS

L’Agence internationale de l'énergie atomique et l’Iran ont trouvé dimanche une "solution temporaire" pour une surveillance limitée des sites nucléaires iraniens.

L’Iran a qualifié de "résolution significative" l’accord trouvé avec l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dimanche, à la veille de l’échéance établie par Téhéran pour limiter les inspections de ses sites nucléaires. Une solution temporaire de trois mois qui "sauve la situation dans l’immédiat", a déclaré le chef de l’AIEA Rafael Grossi.

"L'accès sera réduit, mais nous serons en mesure de maintenir le degré nécessaire de surveillance et de vérification."
Rafael Grossi
Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique

Le gendarme onusien du nucléaire pourra procéder à des inspections inopinées et le nombre d’inspecteurs sur place ne sera pas diminué. En revanche, l'AIEA se voit interdire l'accès aux enregistrements des caméras de surveillance des sites nucléaires. "Un résultat raisonnable après des consultations intenses", a estimé Rafael Grossi à son retour de Téhéran.

"L'accès sera réduit, ne nous voilons pas la face, mais nous serons en mesure de maintenir le degré nécessaire de surveillance et de vérification", a-t-il ajouté.

Pression sur Washington

Malgré les discussions, la loi visant à limiter les inspections des activités nucléaires iraniennes "existe et va être appliquée" à partir de mardi tant que les sanctions américaines ne seront pas levées, a regretté Rafael Grossi. Le régime iranien met ainsi la pression sur l’administration Biden pour revenir sur le retrait unilatéral de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, mené par son prédécesseur Donald Trump.

Le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a rappelé à la télévision iranienne ce dimanche: "Une fois que tout le monde aura fait sa part et rempli ses obligations, alors il y aura (une reprise) des discussions."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés