L'Iran respecte sa part du contrat sur l'accord nucléaire

Le président iranien Hassan Rohani ©AFP

L'Iran respecte bien ses engagements dans le cadre de l'accord nucléaire conclu avec les grandes puissances en 2015. C'est ce qu'indique un rapport trimestriel de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) rendu public ce jeudi. Donald Trump menace de dénoncer le texte au mois de mai.

L'Iran reste dans les limites fixées par l'accord de juillet 2015 sur son programme nucléaire. Cette affirmation est à prendre tout à fait au sérieux puisque c'est ce qui ressort d'un rapport confidentiel trimestriel de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

La République islamique n'a pas dépassé les plafonds de ses stocks d'uranium faiblement enrichi et d'eau lourde et n'a pas enrichi d'uranium au-delà du taux limite de 3,67% défini par le Plan global d'action conjoint conclu entre Téhéran et les grandes puissances.

L'Iran pourrait se retirer de l'accord s'il n'en tire pas d'avantages économiques.
Abbas Araqchi
Vice-ministre iranien des Affaires étrangères

L'accord sur le nucléaire iranien est critiqué sans relâche par le président américain Donald Trump, qui réclame d'amender le texte en contrepartie du renouvellement en mai du dispositif d'allègement des sanctions visant Téhéran. L'engagement de l'Iran à ne pas chercher à se doter de l'arme nucléaire est permanent mais le pays pourrait se retirer de l'accord de juillet 2015 s'il n'en tire pas d'avantages économiques, a prévenu quant à lui le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araqchi.

Selon le rapport, l'Iran a également informé par lettre l'AIEA de sa décision de "construire à l'avenir des navires à propulsion nucléaire". L'agence basée à Vienne a demandé à Téhéran des "clarifications et développements". Si l'Iran décide de construire de nouvelles installations, elle devra fournir des informations en amont, précise l'AIEA. L'Iran n'a pas encore répondu, indique le rapport.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect