La Turquie promet d'éradiquer l'Etat islamique

©AFP

Le ministre des Affaires étrangères va "tout faire" pour chasser Daech des zones frontalières. L'artillerie lourde est de sortie à la frontière avec la Syrie.

Le ministre turc des Affaires étrangères a promis d'éradiquer l'Etat islamique (EI) dans les zones frontalières de la Syrie après l'attentat attribué à l'organisation djihadiste qui a fait 54 morts, dont 22 enfants, samedi à Gaziantep, dans le sud du pays, selon l'agence de presse Dogan.

"Daech doit être éliminé de nos frontières et nous sommes prêts à tout faire pour cela", a déclaré Mevlut Cavusoglu lors d'une conférence de presse à Ankara. La Turquie a joint la parole au geste. L'artillerie turque a bombardé lundi séparément des positions kurdes et du groupe de l'Etat islamique (EI) dans le nord de Syrie. Les canons situés en territoire turc ont bombardé des cibles du mouvement jihadiste dans la ville de Jarablos, tenue par l'EI depuis 2013, et des positions du PYD (Parti de l'union démocratique), principale milice kurde de Syrie, aux alentours de Manbej, selon les chaînes de télévision turques.

Du côté turc de la frontière, des centaines de rebelles syriens soutenus par Ankara préparaient une offensive pour capturer Jarablos tenue par l'EI depuis 2013, selon des sources rebelles et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), ce qui pourrait les placer face à face avec les milices kurdes syriennes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés