Le pétrolier saisi par l'Iran serait irakien

Les tensions ne cessent de monter dans le Golfe depuis le retrait américain, en mai 2018, de l'accord sur le nucléaire iranien, suivi du rétablissement par Washington de lourdes sanctions contre l'Iran. ©Photo News

L'Iran a saisi un pétrolier irakien dans le Golfe, selon l'agence de presse officielle, qui affirme qu'il transportait du pétrole de contrebande à destination d'Etats arabes. Le ministre irakien du pétrole a toutefois démenti la nationalité du vaisseau.

Les forces navales iraniennes ont saisi un pétrolier irakien dans le Golfe, a rapporté l'agence de presse officielle iranienne Irana, le troisième bateau arraisonné par l'Iran en moins d'un mois. Ce sont les forces navales des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique du régime, qui ont saisi ce navire transportant "700.000 litres de carburant de contrebande autour de l'île de Farsi", dans le nord du Golfe, a précisé l'agence, en citant un communiqué des Gardiens de la Révolution.

Le ministre du pétrole irakien a toutefois démenti que le pétrolier saisi était un vaisseau irakien.

1/3
pétrole
Le tiers du pétrole acheminé par voie maritime sur la planète transite par la région du Golfe et du détroit d'Ormuz, selon l'Agence américaine d'informations sur l'Energie.

Les tensions n'ont cessé de monter dans le Golfe depuis le retrait américain en mai 2018 de l'accord sur le nucléaire iranien, suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l'Iran. Depuis mai, des sabotages et attaques de navires dans le Golfe (imputées par les Etats-Unis à Téhéran, qui dément), la saisie de pétroliers étrangers ainsi que la destruction d'un drone américain par l'Iran ont encore fait monter la pression.

Après la destruction du drone, qui se trouvait selon Téhéran dans son espace aérien, le président américain Donald Trump avait affirmé avoir annulé à la dernière minute des frappes de représailles contre l'Iran pour éviter un lourd bilan humain, tout en maintenant ses menaces.

Le golfe Persique est comme une poudrière et l'explosion du premier pétard peut mener à un énorme désastre.
Ahmad Reza Pourdastan
Général iranien

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés