Publicité

Les Turcs vont retourner aux urnes le 1er novembre

©AFP

Les négociations en vue de former un gouvernement de coalition en Turquie se sont soldées par un échec. Des élections anticipées seront organisées le 1er novembre.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé vendredi que des élections législatives anticipées auraient lieu en Turquie le 1er novembre après l'impossiblité pour le Premier ministre Ahmet Davutoglu de constituer un gouvernement de coalition. "Est-ce que le président peut appeler à des élections anticipées selon la Constitution? Oui, il peut", a déclaré M. Erdogan, voulant couper court à toute polémique.

 

"Si Dieu le veut, la Turquie va revoter pour de nouvelles élections législatives le 1er novembre."
Recep Tayyip Erdogan
Président turc

Erdogan a précisé qu'il va demander à Davutoglu en début de semaine prochaine de constituer un gouvernement de transition dont les membres seront choisis au sein du parlement mais également à l'extérieur de celui-ci.

Le retour d'une majorité absolue?

Les élections législatives organisées le 7 juin ont vu le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) perdre la majorité absolue dont il disposait au parlement depuis 2002.

Les âpres négociations entre l'AKP et les sociaux-démocrates (CHP) d'une part, les nationalistes (MHP) d'autre part, n'ont pas permis la formation d'un gouvernement de coalition. L'opposition estime que M. Erdogan n'a cessé de jouer sur la peur et l'instabilité croissantes, pour obtenir un nouveau scrutin dans l'espoir que l'AKP retrouve sa majorité gouvernementale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés