Les USA devraient ouvrir leur ambassade à Jérusalem bien plus vite que prévu

©EPA

L'ambassade des Etats-Unis en Israël sera transférée de Tel Aviv à Jérusalem en mai, pour coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'Etat hébreu.

Les Etats-Unis prévoient de transférer leur ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem au moi de mai. Ce déménagement controversé rompt avec la politique observée depuis des décennies par l'administration américaine et risque d'accentuer les tensions au Proche-Orient.

Donald Trump avait annoncé le 6 décembre que les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale d'Israël et avait demandé au département d'Etat de préparer le déménagement de la représentation diplomatique américaine en Israël.

"Au mois de mai, nous allons déplacer l'ambassadeur et une petite équipe à Arnona".
Responsable américain

"Au mois de mai, nous allons déplacer l'ambassadeur et une petite équipe à Arnona", le complexe qui abrite actuellement les activités consulaires du consulat général des Etats-Unis à Jérusalem, a indiqué un responsable américain sous couvert d'anonymat, précisant toutefois que la majorité des employés diplomatiques américains resteront à Tel Aviv.

Ce transfert semble intervenir plus tôt que prévu. Le vice-président Mike Pence avait indiqué le mois dernier lors d'un discours devant la Knesset que le déménagement à Jérusalem aurait lieu d'ici la fin de 2019. L'installation à Jérusalem va coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'Etat d'Israël dont l'indépendance a été proclamée le 14 mai 1948, a précisé le responsable américain.

L'annonce a été accueillie de manière enthousiaste par le ministre israélien du Renseignement Israël Katz dans un message sur Twitter. "Il n'y a pas de plus grand cadeau que celui-ci! La décision la plus juste et la plus correcte. Merci, ami!" écrit le ministre. Israël a prévu de célébrer ce 70e anniversaire les 19 et 20 avril.

L'annonce de l'ouverture d'une ambassade à Jérusalem a été vivement critiqué par les Palestiniens, qui revendiquent la partie orientale de Jérusalem comme capitale de leur futur Etat. "C'est une décision inacceptable. Toute initiative unilatérale n'apportera aucune légitimité à quiconque et sera un obstacle à tout effort de créer une paix dans la région", a déclaré Nabil Abou Rdeineh, porte-parole de Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content