Mondial 2022: un coup de pouce de 20 milliards de dollars à l'économie qatarie

Le principal reproche fait à la coupe du Monde au Qatar concerne les allégations de violations des droits de l'Homme, notamment dans la construction des stades. ©AFP

La Coupe du monde au Qatar se déroulera l'année prochaine. L'événement, qui est très contesté, devrait rapporter quelque 20 milliards de dollars à l'économie du pays.

La Belgique vibre actuellement au rythme de l'Euro. On aurait, du coup, presque tendance à oublier que la coupe du Monde, c'est déjà l'année prochaine. Celle-ci aura lieu au Qatar et devrait rapporter pas moins de 20 milliards de dollars à l'économie de l'État du Golfe, ce qui représente 11% de son PIB de 2019.

C'est, en tout cas, ce qu'a déclaré, ce vendredi, Hassan Al Thawadi, qui dirige le comité chargé de préparer le tournoi et qui était déjà impliqué dans la candidature du Qatar il y a dix ans. Il précise que cette analyse se base sur "une étude très détaillée".

Hassan Al Thawadi estime, par ailleurs, que l'organisation de la coupe du Monde devrait permettre d'accélérer de nombreuses initiatives dans le pays, notamment en matière de développement urbain et de diversification économique.

De vives critiques

L'attribution de la coupe du Monde au Qatar fait toutefois l'objet de nombreuses critiques. Le principal reproche concerne les allégations de violations des droits de l'Homme, notamment dans la construction des stades.

"Lorsque les gens viennent en visite, ils prennent toujours en considération les cultures et les normes des gens."
Hassan Al Thawadi
Secrétaire Général du comité chargé de préparer la coupe du Monde 2022.

Les supporters qui viendront dans l'État du Golfe devront, par ailleurs, se plier à des règles plus strictes qu'ils ne le souhaiteraient. Dans la culture musulmane conservatrice du Qatar, les femmes et les hommes portent ainsi, dans la plupart des lieux publics, des vêtements qui couvrent leurs épaules et leurs genoux, tandis que l'alcool n'est servi que dans les hôtels de luxe.

"Lorsque les gens viennent en visite, ils prennent toujours en considération les cultures et les normes des gens", a précisé Al Thawadi, à propos des pays hôtes de la Coupe du monde.

Selon lui, il appartient aux propriétaires privés d'autoriser des vêtements violant normalement le code vestimentaire, tels que les chemisettes et les shorts, dans les lieux commerciaux. De l'alcool sera disponible dans les zones désignées telles que les fan zones. En outre, le Qatar étudie la possibilité de soustraire au système judiciaire local les atteintes plus graves à la moralité et à la décence, telles que l'ivresse publique des supporters.

>Retrouvez ici notre dossier Euro 2020

Le Qatar veut utiliser le tournoi pour faire étalage de sa transition rapide d'une petite enclave de plongeurs de perles à une métropole du Golfe.

Devenir une métropole du Golfe

L'impact économique exact du tournoi sera plus clair une fois que la Coupe du monde, qui aura lieu en novembre et décembre de l'année prochaine, sera terminée, insiste toutefois Al Thawadi. Il s'attend à ce que les secteurs de la construction et du tourisme en bénéficient le plus.

Le Qatar veut utiliser le tournoi pour faire étalage de sa transition rapide d'une petite enclave de plongeurs de perles à une métropole du Golfe. La construction des stades ne représente qu'une partie des dépenses d'infrastructure engagées avant l'événement.

"Nous accueillerons un événement sûr et nous sommes convaincus qu'il s'agira du premier grand tournoi auquel tous ceux qui le souhaitent pourront participer."
Hassan Al Thawadi
Secrétaire Général du comité chargé de préparer le tournoi

Parmi les autres projets dans lesquels des sommes importantes ont été investies figurent un système de métro, l'extension d'un aéroport et la construction d'une nouvelle ville. La valeur totale de tous ces plans de construction est estimée à 300 milliards de dollars par les experts.

Premier événement mondial post-covid

La perspective de pouvoir accueillir, pour la première fois depuis le début de la pandémie, un grand événement sportif mondial constituerait une attraction en soi. La coupe du Monde au Qatar pourrait attirer jusqu'à 1,5 million de personnes.

Les fans de sport n'auront, en effet, pas la possibilité de se rendre aux Jeux olympiques de Tokyo cet été en raison de la pandémie de coronavirus. L'incertitude règne également autour des politiques de voyage pour les Jeux olympiques d'hiver en Chine.

"Nous accueillerons un événement sûr et nous sommes convaincus qu'il s'agira du premier grand tournoi auquel tous ceux qui le souhaitent pourront participer" depuis le début de la pandémie, souligne ainsi Al Thawadi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés