Venger les Yazidis et chasser l'Etat islamique

©REUTERS

Un an jour pour jour après l'assaut de jihadistes de l'EI contre la minorité religieuse yazidie en Irak, un responsable kurde promet de les venger.

L'Etat islamique a perdu "des milliers d'hommes sur le champ de bataille mais ce n'est pas encore assez face aux crimes qu'ils ont commis", a lancé Massoud Barzani, le président de la région autonome du Kurdistan irakien. Un an après l'attaque de Sinjar, en Irak, lors de laquelle la minorité kurdophone yazadie avait été chassée dans le sang de ses terres, le message du président est clair : les Kurdes chercheront à les venger.

Nous chasserons jusqu'au dernier ceux qui ont commis ce crime
Massoud Barzani
le président de la région autonome du Kurdistan irakien

Cette minorité kurdophone n'est ni arabe, ni musulmane, mais adepte d'une religion pré-islamique. C'est assez pour que l'EI les considère comme des hérétiques polythéistes et cherchent à les attaquer.

Un des principaux arguments des Etats-Unis

Il y a un an, le 3 août 2014, les jihadistes ont avancé vers le Kurdistan et notamment vers les environs de Sinjar. Des dizaines de milliers de Yazidis ont alors tenté de se réfugier au sommet de la montagne où ils sont restés des journées entières sans eau ni nourriture pas des températures dépassant les 40°. Les hommes furent massacrés et les femmes enlevées, certaines réduites en esclavage par les jihadistes.

1.280
Nombre de Yazidis tués dans l'offensive de L'EI

Quelque 1.280 Yazidis ont été tués dans l'offensive de l'EI, 280 sont morts de faim, de soif, d'épuisement et de maladie, et 841 sont encore portés disparus. L'attaque de l'EI contre les Yazidis a été décrite par l'ONU comme "une tentative de génocide" et fut l'un des principaux arguments avancés par les Etats-Unis pour envoyer des avions bombarder les positions du groupe jihadiste Etat islamique en Irak.

Depuis, les forces kurdes soutenues par la coalition internationale mise sur pied par les Etats-Unis et aidées par les Kurdes de Syrie ont repris une partie des terres. Selon les autorités kurdes irakiennes, il y a 550.000 Yazidis en Irak, dont 400.000 ont rejoint le flot des réfugiés chassés de chez eux par les violences depuis juin 2014. 

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés