Forcés à l'exil de leur île du Vanuatu pour des mois

©AFP

Alors que l'activité du volcan Manaro Voui semble s'être stabilisée, l'évacuation de l'île d'Ambae se termine.

Les quelque 11.000 habitants de l'île d'Ambae, au nord de la capitale de l'archipel Vanuatu dans le Pacifique, ont presque tous quitté l'île par crainte d'une éruption du volcan Manaro Voui. Les derniers le seront ce mercredi.

©AFP

"Il n'y a plus que quelques centaines de personnes sur l'île. Beaucoup d'entre elles sont des officiels aidant à l'évacuation. Nous nous attendons à ce que cette évacuation soit terminée ce mercredi", indique-t-on de source officielle.

©mfn

Les habitants ont ainsi été déplacés dans des écoles, des églises ou des terrains de sports dans les îles voisines de Maewo, Pentecost et Espiritu Santo .

Le volcan plus calme

L'Observatoire de prévention des risques géologiques du Vanuatu reconnaît que la menace avait diminué. Le niveau d'alerte reste toutefois à quatre, soit le deuxième plus élevé. Sur la base d'observations aériennes et de relevés des stations géologiques, il affirme que l'activité sismique se limite désormais au lac du cratère.

©REUTERS

"Comme l'activité est désormais plus stabilisée et se concentre seulement sur une nouvelle île apparue dans le Lac Voui, la possibilité d'une importante éruption touchant l'île entière semble désormais moins probable", a-t-il dit.

A quand le retour?

Une fois la population mise hors de danger, la priorité des autorités sera de veiller à être capable de fournir suffisant d'eau et de nourriture grâce aux navires provenant d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Ensuite, il faudra organiser le retour.

©AFP

Les habitants d'Ambae ne pourront cependant retourner sur leur île que quand la menace sera redescendue au niveau trois, ce qui pourrait prendre des mois.

"La plus grande préoccupation des habitants est d'avoir laissé derrière eux leur vie sans garantie de la retrouver", explique Georgia Tacey, responsable de l'association "‎Save the Children Australia."

©REUTERS

Condominium franco-britannique jusqu'à son indépendance en 1980, le Vanuatu est l'un des pays les plus pauvres de la planète.
Il se situe sur la "ceinture de feu" du Pacifique où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents tremblements de terre et une importante activité volcanique.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect