Julia Gillard, première femme Premier ministre en Australie

Julia Gillard.

L'Australie a porté jeudi pour la première fois une femme à la tête du gouvernement, Julia Gillard, après l'éviction surprise au sein du parti travailliste de Kevin Rudd dont la popularité s'était récemment délitée.

Julia Gillard, une ancienne avocate de 48 ans à l'accent australien bien marqué, a remporté les voix des parlementaires travaillistes rassemblés pour désigner un successeur à Kevin Rudd.

Julia Gillard, qui assumait depuis 2007 les fonctions de vice-Premier ministre, a prêté serment jeudi lors d'une cérémonie organisée quelques heures seulement après ce "putsch" au sein du parti travailliste, dont M. Rudd avait récemment abandonné la direction.

"J'ai demandé à mes collègues d'apporter un changement en termes de leadership, car je crois qu'un bon gouvernement était en train de s'égarer", a-t-elle dit. "Je n'allais pas demeurer les bras croisés".

"Je me sens très honorée", a-t-elle déclaré à la presse à sa sortie du Parlement à Canberra.

Elle a toutefois admis qu'elle n'avait "pas été élue par le peuple australien" et qu'elle demanderait "dans les prochains mois au gouverneur général de convoquer des élections de façon à ce que les Australiens puissent exercer leur droit originel et choisir leur Premier ministre".

Ce coup de théâtre au sein du parti travailliste a pris tout le monde de court, experts compris.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés