Les incendies en Australie font une 24e victime

©AFP

Les conditions météorologiques ont offert un répit relatif à certains endroits touchés par les feux de forêt en Australie. Mais en Nouvelle-Galles du Sud, la situation reste critique. Une 24e personne est décédée.

Les autorités australiennes évaluent ce dimanche les "dégâts considérables" provoqués par les feux de forêt au lendemain d'une nouvelle journée particulièrement violente sur le front des incendies, marquée notamment par un 24ème décès.

Des centaines de propriétés ont été détruites et un homme est mort alors qu'il essayait de sauver la maison d'un ami au cours d'une des journées les pires depuis le début de la crise en septembre du fait de conditions propices aux incendies. Les incendies sont courants en Australie au printemps et en été. Mais ils ont été cette saison particulièrement précoces et virulents, en raison notamment de conditions encore plus propices aux feux du fait du réchauffement climatique.

En dépit de précipitations et de températures moins élevées offrant en certains endroits un répit relatif dimanche, la situation demeurait critique ailleurs, notamment en Nouvelle-Galles du Sud où 150 feux continuaient de brûler. 

Cela devrait permettre aux autorités de reprendre le contrôle de certains brasiers et d'évaluer plus précisément les dégâts dans certaines régions.L'état d'urgence a été décrété dans le Sud-Est de l'île-continent, qui est aussi sa zone de peuplement la plus dense, et ordre a été donné vendredi à plus de 100.000 personnes d'évacuer dans trois Etats.

Mobilisation sans précédent

Face à la gravité de la crise -une superficie équivalente à deux fois la Belgique est partie en fumée- le Premier ministre Scott Morrison a annoncé la plus importante mobilisation militaire jamais réalisée, à savoir l'appel de 3.000 réservistes de l'armée pour prêter main forte aux pompiers volontaires exténués.

Des navires de la marine et des hélicoptères de combat avaient déjà été mobilisés pour la plus grande évacuation lancée depuis la Seconde Guerre mondiale en Australie, à Mallacoota, où 4.000 personnes s'étaient retrouvées coincées sur le front de mer, en raison d'incendies cernant la ville.

Des milliers de personnes ont été déplacées en Australie, comme Noreen Ralston-Birchaw, 75 ans, qui a perdu le jour de la Saint-Sylvestre sa maison de Mogo, à une centaine de kilomètres au sud-est de Canberra.



Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés