59 personnes abattues à Las Vegas, le FBI écarte la piste terroriste

©AFP

Un tireur a ouvert le feu à Las Vegas sur une foule rassemblée pour un concert en plein air. Il a tué au moins 59 personnes dans ce qui constitue la fusillade la plus meurtrière aux Etats-Unis. L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique, mais pour l'instant le FBI doute de ce lien.

Des milliers de spectateurs profitaient dimanche soir d'un concert country lors du festival Route 91 Harvest à Las Vegas quand a éclaté une fusillade. Un individu posté au 32e étage du casino-hotel Mandalay Bay a tiré sur la foule. Le shérif fait état d'au moins 59 morts. On dénombre également 527 blessés.

©AFP

"Les policiers s'y sont rendus (dans le casino-hotel, ndlr) et ont abattu le suspect à cet endroit. Il est mort", a déclaré à la presse le shérif de Las Vegas Joe Lombardo, précisant qu'il s'est suicidé. Il a été identifié, il s'agit d'un sexagénaire américain nommé Stephen Paddock, a ajouté le shérif. "Il y avait au moins huit armes à feu" dans sa chambre d'hôtel, a expliqué Kevin McMahill, adjoint au shérif de Las Vegas.

L'attaque a été revendiquée par l'organisation Etat islamique, d'après l'organe de propagande officiel Amaq. De son côté, le FBI reste prudent et explique n'avoir "jusqu'à présent" pas trouvé de lien entre le tireur et une organisation terroriste.

Le tireur

Le tireur a été identifié comme étant Stephen Craig Paddock, un homme blanc de 64 ans. Il a été retrouvé mort par les unités d'intervention spéciales (SWAT) dans sa chambre d'hôtel.

Il habitait la ville de Mesquite, 18.000 habitants, située à quelque 120 kilomètres de Las Vegas, dans le Nevada.

Ce retraité, un ancien comptable, n'était pas connu des services de police et n'avait pas de casier judiciaire. Selon son frère, Eric Paddock qui s'est exprimé sur plusieurs médias locaux, Stephen Paddock aimait "jouer dans les casinos" et n'avait pas de "convictions religieuses" connues.


"Horrible tragédie"

Des images provenant du Mandalay Bay montraient une foule participant à un concert interrompu par des bruits ressemblant à des rafales d'arme automatique. La fusillade a provoqué un vaste mouvement de foule et des scènes d'affolement. L'aéroport international de Las Vegas a même été temporairement fermé.

Le chanteur Jason Aldean qui était sur scène au moment de la fusillade a indiqué que son groupe et lui étaient sains et saufs. "La soirée a été au-delà de l'horreur", a-t-il confié sur Instagram en dédiant "ses pensées et ses prières" à tous ceux qui se trouvaient dimanche à son concert.

Cette fusillade est la plus meurtrière commise dans l'histoire moderne aux Etats-Unis. Pour rappel, en juin 2016 un homme qui avait fait allégeance au groupe Etat islamique avait tué 49 personnes dans une discothèque d'Orlando.  

Le président américain Donald Trump a été informé de "l'horrible tragédie", a indiqué la Maison Blanche et il a offert ses "sincères condoléances" aux victimes.

Le président Trump a aussi observé une minute de silence dans les jardins de la Maison Blanche en hommage aux victimes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés