Amazon, grand gagnant des ventes

Walmart vient de publier d'excellents chiffres au deuxième trimestre, mais a prévenu que ceux-ci vont se normaliser. ©AFP

Amazon, le géant du commerce en ligne attire plus de consommateurs que les autres grands noms du commerce aux États-Unis, qui connaissent tous un excellent deuxième trimestre.

Au cours de la semaine seront diffusés les chiffres trimestriels de plusieurs grands noms du commerce, dont le géant des supermarchés Walmart ce mardi. Celui-ci a annoncé avoir presque doublé ses ventes en ligne au deuxième trimestre, une croissance record portée par la demande soutenue des consommateurs pendant le confinement imposé pour lutter contre la pandémie aux États-Unis. Ses bénéfices ont surpassé les attentes des analystes. Mais le groupe a prévenu que ses ventes vont se normaliser en juillet.

Les résultats des spécialistes des articles pour la maison et de bricolage Home Depot, publiés ce mardi, et Lowes, prévus ce mercredi, montrent qu'ils ont aussi bénéficié du confinement, qui a poussé nombre de ménages à réaliser des travaux chez eux.

Les chaînes Target, Kohls et TJX doivent aussi dévoiler leurs comptes cette semaine, tout comme le vendeur de chaussures Foot Locker vendredi.

72%
de hausse
Amazon survole les performances boursières des grands noms du commerce aux Etats-Unis depuis le début de l'année.

Home Depot a vu son cours toucher un plus haut historique à 288,5 dollars en avant-bourse alors que le groupe a publié une hausse de 23,5% de ses ventes au deuxième trimestre. Le groupe a dépassé les attentes des analystes avec un bénéfice par action de 4,02 dollars contre 3,68 dollars attendus.

Home Depot a gagné plus de 33% depuis le début de l'année, et plus de 89% depuis son point bas touché le 20 mars. Le géant des supermarchés Walmart à titre de comparaison a gagné 14,1% depuis janvier et 30% depuis son creux touché le 12 mars. Amazon tient la comparaison avec Home Depot, avec une hausse de près de 90% depuis son point bas atteint le 12 mars. Mais depuis le début de l'année, le titre survole les actions des grands noms du commerce américain, avec une hausse de 72%.

Le grand gagnant du confinement

Amazon a lui aussi surpris les analystes avec ses chiffres du deuxième trimestre publiés le 30 juillet. Le groupe a prévu une hausse de la demande pour le reste de l'année, même avec la réouverture des magasins. Selon Facteus, les consommateurs se sont davantage tournés vers Amazon que vers les sites des autres distributeurs. Le bureau d'études, qui s'est basé sur les dépenses de cartes de crédit des particuliers, relève que durant la première semaine de février, pour chaque dollar dépensé par les consommateurs sur Amazon et le site web de Walmart, 66 cents sont allés au premier et 34 cents au second. Durant la première semaine d'août, cet écart s'est inversé à 55 cents pour Walmart et 45 pour Amazon. Les ventes de e-commerce de Walmart aux États-Unis ont augmenté de 97% au deuxième trimestre.

Au lieu de comparer les prix et chercher des alternatives, une grande part de la population américaine et des autres marchés clés d'Amazon se sont tournés vers Amazon.
Juozas Kaziukenas
Fondateur de Marketplace Pulse

Walmart, Target et Costco Wholesale ont attiré les ventes perdues par les magasins fermés en raison du confinement, et ont profité d'une hausse de leurs ventes malgré une réduction des dépenses des consommateurs en raison de la montée du chômage et de la récession économique aux Etats-Unis. Toutefois, Marketplace Pulse a observé qu'en juillet, Amazon a attiré sur son site 2,57 milliards de visiteurs, plus que Ebay, Home Depot, Target, Walmart, Etsy et Best Buy combinés.

"Au lieu de comparer les prix et chercher des alternatives, une grande part de la population américaine et des autres marchés clés d'Amazon se sont tournés vers Amazon", note Juozas Kaziukenas, fondateur de Marketplace Pulse.

Du côté des analystes, Amazon décroche le plus de recommandations à l'achat, 50 au total, contre 20 pour Home Depot et 27 pour Walmart. L'objectif de cours moyen pour Amazon s'élève à 3651,78 dollars, soit un potentiel de hausse de 15%. Pour Home Depot, le prix cible s'élève à 276,21 dollars, sous le cours actuel de l'action. Et pour Walmart, cet objectif monte à 139, 49 dollars, soit un potentiel de hausse de 2,8%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés