Au moins 19 morts dus à la tempête de neige aux États-Unis

©AFP

La tempête de neige Jonas, rebaptisée "Snowzilla", qui touche l'est des Etats-Unis est l'une des plus importantes de l'histoire du pays. Brussels Airport reporte encore les départs vers le pays ce dimanche.

Plusieurs vols en provenance ou à destination du nord-est des Etats-Unis ont été annulés à Brussels Airport dimanche en raison de la tempête Jonas qui sévit actuellement sur cette région et qui est accompagnée de très importantes chutes de neige. Les vols pour et/ou venant de Washington, New York et Newark ont ainsi été annulés. Cependant, le départ d'un avion qui devait décoller à 10h15 pour cette dernière destination a été retardé à 17h, selon le site internet de Brussels Airport.

"Ce sera très probablement l'une des pires tempêtes de neige de l'histoire de la ville"
Bill de Blasio
Maire de New York

Il en va de même pour la liaison Bruxelles-Philadelphie, qui a également été retardée. Au total, plus de 5.100 vols ont été annulés samedi et plus de 3.300 dimanche, d'après les données compilées par le site spécialisé FlightAware.com et les déclarations de responsables du secteur.  Au moins 19 personnes ont péri dans différents Etats des conséquences de cette tempête hivernale, la plupart dans des accidents de la route dus au verglas. Trois personnes sont mortes à New York en déblayant de la neige, tandis que les autorités de Caroline du Nord ont fait état de six victimes.

©REUTERS
©AFP
©Photo News
©REUTERS
©AFP
©AFP
©AFP

La Virginie et le Kentucky ont enregistré deux décès, tandis que l'Arkansas et le Maryland en ont connu un. L'Ohio est venu s'ajouter à cette liste. La tempête Jonas, baptisée officieusement "Snowzilla", déverse depuis vendredi des quantités massives de neige sur l'est des Etats-Unis et provoque de graves inondations sur les côtes du New Jersey et du Delaware. Environ 150.000 foyers en Caroline du Nord et 90.000 autres dans le New Jersey ont été privés d'électricité samedi. Au total, onze Etats du Nord-Est ainsi que le district fédéral de Washington ont été placés en état d'urgence.

©AFP

Un phénomène prévu

Le phénomène météorologique, baptisé "Snowzilla" par le quotidien Washington Post, en référence au lézard géant destructeur "Godzilla", avait été largement anticipé, déclenchant une ruée vers les supermarchés en amont de la tempête.
Dans le comté de Loudoun, en Virginie, il est tombé, en quelques heures seulement, un mètre de neige, selon un relevé de la météo nationale.

©REUTERS

Routes et transports impraticables

A Washington, où il était tombé 56 cm de neige en début de soirée samedi, la circulation des bus et des métros avait été suspendue pour tout le week-end.
Les aéroports de la région et les compagnies aériennes avaient eux anticipé la situation, annulant des milliers de vols samedi et dimanche.

©AFP

Les deux aéroports de Washington resteront fermés dimanche, a indiqué l'aurorité des transports de la capitale.
Durant toute la journée de samedi, les officiels sont intervenus publiquement pour demander aux gens de rester chez eux.

A New York, de nombreux habitants ont bravé le froid et les bourrasques pour sillonner les rues de la ville.
En début de soirée, 64 cm de neige étaient déjà tombés à Central Park, un record absolu.

L'intensité de la tempête sur la plus grande ville des Etats-Unis a été revue à la hausse, au point que les autorités ont interdit, en début d'après-midi, toute circulation routière à l'exception des véhicules d'urgence.
"Ce sera très probablement l'une des pires tempêtes de neige de l'histoire de la ville", a prévenu le maire de New York, Bill de Blasio.

Dans le Kentucky, plusieurs milliers d'automobilistes se sont fait prendre au piège le long de l'autoroute I75 verglacée, provoquant un énorme embouteillage d'une soixantaine de km durant la nuit de vendredi à samedi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés