BP n'est "pas une source de tension" entre Londres et Washington

Le premier ministre britannique David Cameron a annoncé jeudi qu'il discuterait ce week-end de la marée noire du golfe du Mexique avec le président américain Barack Obama, dont les critiques à l'égard de BP commencent à agacer et inquiéter au Royaume-Uni.

La compagnie pétrolière britannique BP, mise en cause dans la marée noire du golfe du Mexique, n'est "pas un sujet de tension" politique entre Londres et Washington, ont affirmé jeudi les Etats-Unis.

"BP est une société privée. Il s'agit de l'impact d'une tragédie (environnementale), pas des relations entre les Etats-Unis et leur plus proche allié", a déclaré Philip Crowley, le porte-parole de la diplomatie américaine.

"Cela va être un sujet de discussion", a-t-il ajouté: "Je ne le vois pas comme une source de tension".

Le premier ministre britannique David Cameron a annoncé jeudi qu'il discuterait ce week-end de la marée noire du golfe du Mexique avec le président américain Barack Obama, dont les critiques à l'égard de BP commencent à agacer et inquiéter au Royaume-Uni.

"Le peuple britannique comprend la frustration et la colère du peuple américain. Cela n'affectera pas notre relation", a insisté M. Crowley.

La Maison Blanche a également assuré ne voir "aucune raison" pour laquelle la rhétorique hostile de M. Obama envers BP affecterait les relations entre Londres et Washington.

Le porte-parole du président, Robert Gibbs, a aussi nié que les propos présidentiels aient été trop sévères. Barack Obama, a-t-il dit, a simplement réclamé que BP "assume ses responsabilités".

M. Obama a notamment affirmé ces derniers jours qu'il était déterminé à "botter les fesses" des responsables de la marée noire, après avoir promis le mois dernier de "maintenir sa botte" sur la gorge du groupe britannique.

La presse britannique s'est par ailleurs émue que M. Obama utilise en public l'ancienne appellation de BP, "British Petroleum", une manière d'insister sur sa nationalité étrangère, alors que le géant pétrolier avait pourtant abandonné ce nom à la fin des années 1990.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés