"Candy Man" ne sera pas ministre de Trump

©EPA

Il est connu sous le nom de "Candy Man", l'homme aux bonbons, pour sa propension à prescrire des médicaments. Le médecin de la Maison-Blanche renonce à diriger le ministère des Anciens combattants. Ronny Jackson est notamment accusé de mauvaise conduite au travail.

Ronny Jackson, le médecin militaire de la Maison-Blanche, retire sa candidature au ministère des Anciens combattants. Il avait été nommé par Donald Trump à la tête de ce ministère mais des révélations concernant sa mauvaise conduite au travail l'obligent à faire un pas de côté.

"Bien que je serai toujours reconnaissant au président Trump pour la confiance placée en moi en me donnant cette chance, je retire avec regret ma nomination au poste de ministre des Anciens combattants", a déclaré Ronny Jackson dans un communiqué.

Le Sénat avait déjà reporté mardi une audience pour sa confirmation, après sa désignation par Donald Trump en mars.

Il est accusé de surprescription de médicaments au sein de l'armée, ainsi qu'à la Maison-Blanche, mais également d'avoir eu une mauvaise conduite au travail et d'avoir été aux prises avec une consommation excessive d'alcool. Selon la presse, il était surnommé "Candy Man" ("l'homme aux bonbons"), en raison de cette propension à prescrire des médicaments.

"Malheureusement, à cause de la manière dont fonctionne Washington, ces fausses accusations sont devenues une diversion pour le président", a-t-il ajouté dans son communiqué.

Fin mars, Donald Trump avait limogé David Shulkin, alors en charge du département des Anciens combattants. La plus importante administration avec près de 310.000 fonctionnaires fait, selon la presse, face à d'importants problèmes de gestion. Trump avait immédiatement nommé Ronny Jackson à sa succession.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content