Carton plein pour l'emploi américain

©Bloomberg

Les créations d'emplois aux Etats-Unis sont au plus haut depuis dix mois. Une bonne nouvelle les salaires des Américains qui pourrait apaiser en partie les craintes d'un ralentissement de l'économie, voire d'une récession.

En décembre, les créations d'emplois aux Etats-Unis ont bondi à leur plus haut niveau depuis février, tandis que l'économie a attiré davantage de travailleurs faisant monter un peu le taux de chômage, selon les chiffres officiels du ministère du Travail vendredi.

312.000
nouveaux emplois
C'est le nombre de nouveaux emplois nets en décembre aux Etats-Unis.

L'économie américaine a créé 312.000 nouveaux emplois nets, un sommet depuis 10 mois, mais le taux de chômage est remonté à 3,9% contre 3,7% le mois précédent, à la faveur d'une augmentation du taux de participation à l'emploi. Celui-ci a grimpé à 63,1%, son meilleur niveau depuis septembre 2017, ce qui est vu comme un signe de dynamisme du marché du travail. Exemple avec notamment la reprise de l'activité dans le secteur de la construction après un mois de novembre inhabituellement froid. Les statistiques d'octobre et novembre ont en outre été revues en hausse, de 58.000 au total.

2,6 millions d'emplois créés en 2018

©Bloomberg

Sur l'ensemble de l'année 2018, l'économie a créé 2,6 millions d'emplois, après 2,2 millions en 2017.

→ Le salaire horaire moyen a augmenté de 11 cents, soit 0,4%, en décembre après une progression de 0,2% le mois précédent. En rythme annuel, sa hausse atteint 3,2%, comme en octobre, après 3,1% en novembre.

→ Le taux de chômage, calculé sur la base de données différentes de celles des créations d'emplois, est remonté à 3,9% en décembre après le plus bas de près de 49 ans touché le mois précédent à 3,7%.

Le dollar grimpe 

©Bloomberg

Les chiffres supérieurs aux attentes des créations d'emplois et du salaire horaire moyen ont provoqué une nette remontée du dollar et des rendements des Treasuries. Le billet vert a effacé ses pertes face à un panier de devises de référence, faisant notamment retomber l'euro jusqu'à 1,136 alors qu'il évoluait à plus de 1,14 dollar avant la parution de la statistique  . Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans a accéléré sa progression jusqu'à gagner neuf points de base, à 2,643%, avant de revenir autour de 2,62%.

Les économistes interrogés par l'agence Reuters prévoyaient en moyenne 177.000 créations d'emplois, un taux de chômage stable à 3,7% et une progression du salaire horaire moyen de 0,3% sur un mois et 3,0% sur un an. 

Les chiffres de l'emploi ont aussi remonté le moral à Wall Street où à l'ouverture les indices se remettaient bien de la déconvenue de la veille   

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés