Comment le mauvais temps affecte l'économie US

Central Park, le 13 février dernier. ©Calister ©Photo News

Le froid qui a sévi sur une grande partie des Etats-Unis a affecté les dépenses de consommation ces dernières semaines, provoquant un ralentissement de la croissance, voire une contraction de l'activité dans certains régions, selon la Réserve fédérale dans son Livre beige.

Dans le Livre beige de la Fed, la banque centrale américaine a précisé que l'activité s'était légèrement contractée dans deux de ses 12 districts - New York et Philadelphie - essentiellement en raison "d'un temps exceptionnellement froid".

La croissance a ralenti dans la région de Chicago et l'activité à été stable dans celle de Kansas City. En revanche, huit districts ont connu une croissance, qualifiée de "modeste à modérée" dans la plupart des cas, marquant une dégradation de la conjoncture par rapport au mois de janvier où la croissance était qualifiée de "modérée" dans neuf des 12 régions.

A savoir

Les investisseurs n'ont pas réagi à Wall Street à la parution du Livre Beige de la Banque centrale américaine (Fed), un rapport de conjoncture sur l'économie américaine au cours des premières semaines de l'année, jugé sans surprise par les analystes.

Toutefois, le rapport montre que ses contacts dans les milieux d'affaires restent optimistes, avec une reprise de l'immobilier dans certaines régions et une activité de tourisme et de voyages qui est restée soutenue.

Les responsables de la banque centrale ont fait savoir qu'il faudrait une sérieux retournement des perspectives économiques pour modifier son projet de démantèlement progressif de son programme de rachat d'actifs, qui a déjà été ramené à 65 milliards de dollars par mois. Son comité de politique monétaire se réunit les 18 et 19 mars.

La croissance des ventes de détail a ralenti dans la plupart des districts, en partie à cause du temps, mais les tempêtes de neige ont aussi eu un effet positif sur la demande d'articles d'hiver dans certaines régions, a indiqué la Fed.

Le mot "temps" a été utilisé 119 fois dans le rapport. La Fed a ajouté que le mauvais temps avait pesé sur les embauches mais que la situation de l'emploi s'améliorait progressivement dans la plupart des districts.

Les pressions inflationnistes restent faibles, malgré une certaine pression à la hausse des prix de l'énergie et des produits du secteur de la construction, précise la Fed.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés