Déception pour l'emploi américain

©REUTERS

Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont atteint 156.000 unités ce qui est inférieur aux prévisions des économistes qui tablaient sur un chiffre de 183.000.


Les créations d'emplois ont légèrement baissé en août à 156.000 et le taux de chômage a légèrement augmenté à 4,4%, selon les chiffres du département du Travail.

L'économie américaine a créé moins d'emplois le mois dernier qu'attendu alors que les analystes prévoyaient 183.000 nouvelles embauches, et un taux de chômage de 4,3%, comme en juillet.

L'ouragan Harvey qui a frappé le Texas et une partie de la Lousiane "n'a pas eu d'effet perceptible sur les chiffres de l'emploi et du chômage pour août", précise le département du travail, indiquant que les données avaient été collectées pour leur plus grande partie avant la tempête.

Les créations d'emplois ont profité aux secteurs industriel et de la construction mais aussi aux services et secteurs de la santé.

Salaire horaire en hausse

Le salaire horaire moyen a très légèrement augmenté à 26,39 dollars contre 26,36 dollars en juillet, soit une hausse de 0,1%, là encore en-deçà des attentes des analystes qui tablaient sur +0,2%. Sur l'année, la progression reste modeste (+2,5%) à peine au-dessus de l'inflation.

Le taux de chômage est toujours à un bas niveau mais il ne s'est toujours pas traduit par une hausse significative des salaires.
Lawrence Yun
Economiste en chef de l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR)



Celle-ci est restée inchangée en juillet à +1,4% sur un an, selon l'indice des prix basé sur les dépenses de consommation ou indice PCE, mesure préférée de la Fed, publié jeudi. L'indice des prix à la consommation se situe lui à 1,7%

 

Le dollar baisse après les chiffres de l'emploi

Le dollar a creusé ses pertes face à un panier de devises de référence après la publication vendredi de chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis moins bons qu'attendu.

L'indice mesurant l'évolution du dollar face à six devises, qui baissait d'environ 0,1% avant la publication decette statistique, a cédé jusqu'à 0,6% avant réduire ses pertes,autour de -0,15%.

Les rendements des obligations d'Etat américaines à 10 ans ont légèrement baissé et les contrats à terme sur les indices de Wall Street ont un peu amplifié leur progression tandis que les indices boursiers européens réduisaient légèrement les leurs.

Les chiffres de l'emploi moins bons que prévu pourraient renforcer les anticipations des marchés selon lesquelles la Réserve fédérale aura du mal à relever encore ses taux avant la fin de l'année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés