Publicité

Des documents liés aux attentats du 11-Septembre bientôt déclassifiés

Plus de 2.700 personnes ont perdu la vie dans les attentats du 11 septembre 2001 contre les deux tours du Word Trade Center. ©REUTERS

Le président Biden a lancé une procédure de déclassification de documents de l'enquête du FBI sur les attentats du 11-Septembre. Ils devraient être rendus public dans les 6 mois.

À l'approche du 20e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le président Joe Biden a demandé, vendredi, au ministère de la Justice d'examiner les documents de l'enquête du FBI relative à ces attaques en vue de leur déclassification.

"Lorsque je me suis présenté à la présidence, je me suis engagé à assurer la transparence concernant la déclassification des documents sur les attentats terroristes du 11 septembre 2001 contre l'Amérique", peut-on lire dans un communiqué du président américain. "Alors que nous approchons du 20e anniversaire de ce jour tragique, j'honore cet engagement."

"Les circonstances font qu'il est probable qu'un ou plusieurs responsables du FBI aient commis une faute avec l'intention de détruire ou de cacher des preuves pour éviter leur divulgation".
Lettre adressée à l'inspecteur général du ministère américain de la Justice

L'ordonnance présidentielle demande au procureur général américain Merrick Garland de rendre publics les documents déclassifiés au cours des six prochains mois.

Le 11 septembre 2001, 19 pirates de l'air avaient détourné quatre avions de ligne américains. Deux s'étaient écrasés contre les tours du World Trade Center, à New York, un autre avion avait éventré un pan du Pentagone, en Virginie, et le dernier s'était écrasé dans un champ au sud-est de Pittsburgh, en Pennsylvanie, alors qu'il était en route pour Washington. Au total, près de 3.000 personnes ont perdu la vie dans ces attentats.

Des liens avec l'Arabie saoudite?

Des proches des victimes des attentats du 11 septembre ont demandé, jeudi, à un organisme de surveillance du gouvernement américain de mener l'enquête quant à leurs soupçons selon lesquels le FBI aurait menti ou détruit des preuves faisant un lien entre l'Arabie saoudite et les pirates de l'air.

Selon une lettre adressée à l'inspecteur général du ministère de la Justice, Michael Horowitz, "les circonstances font qu'il est probable qu'un ou plusieurs responsables du FBI aient commis une faute avec l'intention de détruire ou de cacher des preuves pour éviter leur divulgation".

15 des 19 terroristes ayant perpétré les attaques du 11 septembre étaient de nationalité saoudienne.

Les proches des victimes réclament depuis des années davantage d'informations sur ce que le FBI a découvert dans son enquête alors que l'Arabie saoudite a toujours affirmé n'avoir joué aucun rôle dans les attentats.

Mais 15 des 19 terroristes ayant perpétré les attaques du 11 septembre étaient de nationalité saoudienne. Oussama ben Laden, le cerveau des attentats, qui a été tué en 2011 par les forces spéciales américaines au Pakistan, était d'origine saoudienne, sa famille étant même proche de la famille royale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés