Donald Trump donne son feu vert à la transition

Le président Trump continue de contester la victoire de Joe Biden à la présidentielle US. ©AFP

Le président Trump a autorisé le lancement du processus de transition vers une administration Biden. Mais il continue de contester les résultats de la présidentielle.

Fidèle à ses habitudes, c'est via Twitter que Donald Trump a ordonné à son administration d'entamer le processus de transition vers une administration dirigée par le président-élu Joe Biden.

Le président républicain sortant s'est toutefois gardé de reconnaître directement la victoire de son rival démocrate, promettant de poursuivre un "juste combat" alors qu'il multiplie les recours en justice, sans succès jusqu'à présent, pour tenter de démontrer des fraudes lors du scrutin du 3 novembre.

"Néanmoins, dans le meilleur intérêt de notre pays, je recommande" que l'agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir fasse "ce qui est nécessaire concernant les protocoles, et j'ai demandé à mon équipe de faire de même", a-t-il tweeté.

Presque un aveu de défaite

Même s'il n'a toujours pas reconnu la victoire de Joe Biden, le message lancé lundi par Donald Trump constitue un tournant: il représente ce qui se rapproche jusqu'à présent le plus d'un aveu de défaite. Les démarches juridiques de la campagne Trump pour inverser les résultats dans plusieurs États clés ont presque toutes échoué, et un nombre croissant de républicains ont exhorté le président sortant à permettre que la transition débute.

306
grands électeurs
Joe Biden est crédité de 306 grands électeurs. Donald Trump en a obtenu 232.

Les services généraux de l'administration américaine (GSA) ont fait savoir à Joe Biden qu'il pouvait formellement débuter le processus de transition. Dans une lettre datant de lundi, la directrice des GSA (General Services Administration) Emily Murphy a déclaré que le président élu et son équipe avaient désormais accès à des ressources qui étaient jusque-là bloquées du fait de procédures juridiques contestant les résultats du scrutin.

Cette annonce est intervenue après que les autorités du Michigan ont certifié dans la journée les résultats donnant Joe Biden vainqueur dans cet État crucial. Il y dispose dispose d'une avance de 155.000 voix.

Joe Biden est crédité de 306 grands électeurs, soit un nombre nettement supérieur à la majorité de 270 voix au Collège électoral nécessaire pour être désigné président. Donald Trump en a obtenu 232. Le démocrate devance aussi le républicain dans le vote populaire à l'échelle nationale, avec plus de 6 millions de suffrages supplémentaires.

Apaisement

L'équipe du président-élu Joe Biden a salué, dans une déclaration, une étape permettant "un transfert du pouvoir pacifique". "Cette décision est un pas nécessaire pour commencer à affronter les défis auxquels la nation est confrontée, dont placer la pandémie sous contrôle et notre économie sur les rails", dit-elle.

Le feu vert des GSA était nécessaire pour que l'équipe de Joe Biden puisse disposer de fonds et d'accès fédéraux d'ici à son investiture le 20 janvier prochain. Le président élu n'avait toutefois pas attendu ces fonds fédéraux ni une concession de Donald Trump pour entamer la constitution de son équipe gouvernementale, notamment en diplomatie, avec de nouvelles nominations annoncées lundi.

L'équipe de transition de Joe Biden a déclaré dans un communiqué qu'elle débuterait les réunions avec des représentants du gouvernement fédéral afin de discuter de la lutte contre la crise sanitaire et de questions de sécurité nationale. De premiers contacts pourraient être pris ce mardi.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés