Donald Trump met fin au "shutdown"

©AFP

Le président américain a annoncé ce vendredi sur Twitter avoir ratifié l'accord budgétaire, mettant ainsi fin au "shutdown".

Donald Trump, le président américain, a annoncé sur Twitter ce vendredi avoir ratifié l'accord budgétaire voté par le Congrès cette nuit. Le président met ainsi fin au "shutdown" (fermeture partielle des administrations fédérales), qui avait débuté à minuit aux USA. 

Pour rappel, un accord budgétaire sur le financement du gouvernement américain a été approuvé par le Sénat, ouvrant la voie à un vote à la Chambre des représentants qui doit éviter une paralysie partielle de l'administration.

Les parlementaires avaient jusqu'à jeudi minuit pour adopter l'accord trouvé dans la semaine par les chefs de file républicains et démocrates. Mais l'obstruction du sénateur républicain Rand Paul, hostile à un accroissement des déficits publics, a retardé les travaux au Sénat, qui a ajourné sa séance avant l'échéance.

• Résultat? Une fermeture partielle des services fédéraux américains a débuté vendredi à minuit aux USA (06h à Bruxelles), en l'absence d'accord au Sénat sur le financement de l'Etat jusqu'en 2019.

→ Il s'agit du second "shutdown" en trois semaines.

Sans financement, c'est le "shutdown" pour l'Etat fédéral, qui ne dispose plus de crédits et doit mettre au chômage technique des centaines de milliers de fonctionnaires dans les services fiscaux ou les parcs nationaux. L'administration Trump avait vécu sa première paralysie le 20 janvier, déjà faute d'accord sur le budget. Elle avait duré trois jours.

La fermeture des administrations fédérales a duré 8 heures.

©AFP

Ce nouvel épisode a été provoqué par le sénateur républicain du Kentucky Rand Paul qui s'oppose à la proposition de loi portant sur le financement du gouvernement américain. Le Sénat et la Chambre haute du Congrès doivent passer en revue le document de 600 pages au cours des prochaines heures.

Certains élus avaient annoncé qu'ils s'opposeraient au texte qui augmente le plafond des dépenses. Le sénateur affilié aux républicains Rand Paul a bloqué le vote pendant plusieurs heures et la présidence du Sénat a dû suspendre la séance.

Le chef de la majorité sénatoriale, le républicain Mitch McConnell, et son homologue démocrate, Chuck Schumer, avaient pourtant trouvé mercredi un terrain d'entente sur les montants des budgets 2018 et 2019, permettant au gouvernement de planifier à long terme ses dépenses et investissements.

L'accord offre à Trump la possibilité de tenir une des promesses de campagne, le gonflement du budget militaire, en augmentant le plafond de la dette jusqu'en mars 2019.

L'opposition démocrate a de son côté obtenu une augmentation comparable pour les dépenses non-militaires comme la lutte contre les opiacés, la couverture maladie des enfants pauvres, les investissements dans les infrastructures, ou une aide de 90 milliards de dollars pour les Etats ravagés par les ouragans et incendies en 2017.

Au total, la hausse pourrait atteindre 300 milliards de dollars par an.

En monopolisant les débats pendant plus de sept heures, le sénateur républicain du Kentucky Rand Paul a rendu inévitable ce nouveau "shutdown", empêchant le Sénat puis la Chambre des représentants de voter dans les temps. ©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content