Publicité

Donald Trump porte plainte contre sa nièce et le New York Times

Selon Donald Trump, les journalistes américains, récompensés par un Prix Pulitzer en 2019 pour leur reportage, auraient fortement insisté auprès de Mary Trump pour obtenir des documents confidentiels. ©AFP

Donald Trump poursuit le New York Times et Mary Trump pour avoir révélé des informations confidentielles sur ses finances. Il réclame au moins 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

L'ex-président américain Donald Trump a déposé, mardi, une plainte contre le New York Times, trois de ses journalistes - Susanne Craig, David Barstow et Russell Buettner- et sa nièce.

Donald Trump accuse Mary Trump de ne pas avoir respecté une clause de confidentialité, signée en 2001.

Il accuse Mary Trump, de ne pas avoir respecté une clause de confidentialité, signée en 2001, et d'avoir divulgué des documents le concernant au New York Times. Les articles, qui ont eu l'effet d'une bombe à l'époque, mettent en lumière les finances de l’ancien Président, notamment la façon dont il s'y est pris pour éviter de devoir payer des impôts.

Selon Donald Trump, les journalistes américains, récompensés par un Prix Pulitzer en 2019 pour leur reportage, auraient fortement insisté auprès de Mary Trump pour obtenir les écrits en question.

"Un complot insidieux"

Le milliardaire réclame aujourd'hui des dommages-intérêts, à la fois à Mary Trump et au New York Times, "d’un montant à déterminer au procès, mais qui ne serait pas inférieur à 100 millions de dollars", peut-on lire dans la plainte déposée à la Cour suprême de New York par Alina Habba, l'avocate de Donald Trump.

"Les accusés étaient motivés par une vendetta personnelle et leur désir de gagner en notoriété (...) "
Alina Habba
Avocate de Donald Trump

"Ils se sont livrés à un complot insidieux pour obtenir des documents confidentiels et hautement sensibles qu’ils ont exploités à des fins personnelles et pour légitimer leurs articles", peut-on également lire dans le document qui se compose de 27 pages.

Le New York Times dément

Mary Trump a admis, pour sa part, avoir dévoilé des informations au média, dans le livre qu'elle a publié en 2020, "Too Much and Never Enough: How My Family Created the World's Most Dangerous Man".

"Cette action en justice est une tentative de faire taire les organisations de presse indépendantes et nous n'avons pas l'intention de nous laisser faire."
Danielle Rhoades Ha
Porte-parole du New York Times

Robert Trump, le frère de Donald, décédé en 2020, avait pourtant porté plainte contre Mary Trump et son éditeur, Simon & Schuster dans le but d'interdire la publication de l'ouvrage. Le juge avait, à l'époque, autorisé la publication du livre, estimant que la clause de confidentialité de 2001 était trop vaguement définie.

Interrogés par le New York Post, Danielle Rhoades Ha, la porte-parole du New York Times, a assuré que le média n'avait pas l'intention de se laisser faire. "Ce reportage a contribué à informer les citoyens (...) sur un sujet d'intérêt public primordial (...) cette action en justice est une tentative de faire taire les organisations de presse indépendantes et nous n'avons pas l'intention de nous laisser faire."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés