Incident dans une usine de production de plutonium aux Etats-Unis

©AFP

Des centaines d'employés d'un site nucléaire dans l'Etat de Washington (nord-ouest) ont été évacués ou ont reçu l'ordre de rester confinés mardi après qu'un tunnel rempli de matériaux contaminés s'est effondré près du site. Selon les autorités, il n'y aurait pas de signes de fuite radioactive.

Un incident a été déclaré a proximité du site nucléaire désaffecté de Hanford, à environ 300 kilomètres au sud-ouest de Seattle. Les autorités ont activé les opérations d'urgence mardi à 08H26 heure locale (17H26, heure belge). Selon les mêmes sources, personne n'a été blessé et aucun signe de fuite radioactive n'a été constaté.

"Il y a des inquiétudes à propos d'un affaissement dans le sol couvrant un tunnel ferré près d'une ancienne installation de produits chimiques", a indiqué le département américain de l'Energie dans un communiqué. "Les tunnels contiennent des substances contaminées".  Mais "il n'y a pas de signes de fuite pour le moment", a poursuivi le ministère. "Les secouristes sont en train de s'approcher près de la zone où le sol s'est affaissé pour de plus amples inspections visuelles".

Les employés du complexe nucléaire ont été évacués et ceux travaillant dans des bâtiments un peu plus éloignés ont reçu une alerte de leurs responsables au petit matin leur demandant de "s'assurer que les ventilations étaient fermées" et de "s'abstenir de manger et de boire".

©AFP

Le site de Hanford avait été à l'origine utilisé pour produire le plutonium utilisé dans les deux bombes nucléaires larguées sur le Japon en 1945, qui ont mis fin à la Seconde Guerre mondiale. Par la suite la production nucléaire du site avait été augmentée durant la guerre froide, mais le dernier réacteur a été fermé en 1987.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés