Janet Yellen à la tête de la Fed

Le président Obama va nommer aujourd'hui Janet Yellen présidente de la Fed. Celle-ci est considérée comme une "colombe" en matière de politique monétaire puisqu'elle privilégie les stratégies de lutte contre le chômage quitte à laisser filer l'inflation. Elle juge que ces deux objectifs assignés à la Fed ne sont généralement pas incompatibles.

Barack Obama annoncera ce mercredi la nomination de Janet Yellen au poste de présidente de la Réserve fédérale des Etats-Unis, a déclaré mardi un responsable de la Maison blanche.

Si ce choix est confirmé par le Sénat, Janet Yellen, actuellement vice-présidente de la Fed, succédera à Ben Bernanke, dont le deuxième mandat de quatre ans s'achève le 31 janvier. Cette économiste de 67 ans deviendra la première femme à présider cette institution centenaire.

Le président américain annoncera officiellement son choix mercredi à 15h (19h GMT) à la Maison blanche.

• Numéro deux de la Fed depuis 2010, Janet Yellen défend une politique monétaire agressive pour lutter contre le chômage, quitte à accepter de l'inflation. Elle devrait donc assurer une continuité avec les choix mis en oeuvre par Ben Bernanke pour tenter de relancer l'économie américaine après la crise des subprimes de 2007-2008.

Sa principale mission sera justement de piloter l'abandon progressif des mesures exceptionnelles d'assouplissement monétaire adoptées pour soutenir l'activité aux Etats-Unis, tout en veillant à ne pas provoquer de nouvelle crise par un assèchement trop brutal des liquidités dont la Fed a inondé les marchés depuis plusieurs années.


Au sein de la Fed, elle a notamment oeuvré à améliorer la politique de communication de l'institution envers les marchés financiers, un effort de transparence qu'elle juge capital pour assurer l'efficacité de la politique monétaire. Elle a notamment milité longtemps en faveur de la fixation d'un objectif chiffré d'inflation, adopté pour la première fois l'an dernier.

Janet Yellen était la favorite évidente pour la présidence de la Fed depuis le retrait en septembre de Lawrence Summers, qui semblait être le premier choix de Barack Obama. L'ancien conseiller économique du président américain a renoncé en raison de l'opposition que suscitait son éventuelle nomination jusque dans les rangs démocrates.

Ancienne professeur à l'université de Californie à Berkeley, Janet Yellen est en revanche populaire parmi les parlementaires démocrates, qui contrôlent le Sénat avec 54 élus sur 100.

Le président de la commission sénatoriale du secteur bancaire, le démocrate Tim Johnson, s'est dit convaincu que Janet Yellen serait une excellente présidente de la Fed, tandis que Charles Schumer, le numéro trois du groupe démocrate au Sénat, a prédit une confirmation du choix présidentiel à une large majorité.

Un sondage réalisé par Bloomberg avant montré que 60% des investisseurs avaient une opinion favorable de Yellen, contre 37% pour Summers. Considérée comme une "colombe" à la Fed, Janet Yellen devrait poursuivre sur la même voie que Ben Bernanke. Il se dit qu'elle favoriserait probablement une diminution très progressive des programmes de rachats d'actifs de la Fed, scénario préféré par les marché, tandis que Lawrence Summers aurait mis fin à la politique monétaire accommodante de manière plus abrupte.

A savoir

Mariée à un Prix Nobel d'Economie
Janet Yellen deviendra la première femme à diriger la Réserve fédérale américaine et la deuxième à prendre la tête d'une banque centrale dans un pays développé après Elvira Nabioullina, devenue en juin présidente de la Banque centrale de Russie. Elle est considérée comme une "colombe" en matière de politique monétaire puisqu'elle privilégie les stratégies de lutte contre le chômage quitte à laisser filer l'inflation. Elle juge que ces deux objectifs assignés à la Fed ne sont généralement pas incompatibles.
"Lorsque ces objectifs entrent en conflit et qu'il devient nécessaire d'effectuer des compromis difficiles, à mes yeux, une politique sage et humaniste consiste à laisser occasionnellement l'inflation augmenter même lorsque l'inflation est supérieure aux objectifs", a-t-elle déclaré en 1995.
Janet Yellen évolue depuis longtemps dans les cercles de décision de la politique monétaire aux Etats-Unis. Avant de devenir vice-présidente de la Fed en 2010, elle a présidé la Réserve fédérale de San Francisco de 2004 à 2010 et elle a occupé un poste de gouverneur de la Fed de 1994 à 1997. Elle a aussi présidé le comité des conseillers économiques auprès du président Bill Clinton de 1997 à 1999.
• Titulaire d'un doctorat en économie de l'université de Yale, Janet Yellen est une économiste respectée spécialisée dans les causes, les mécanismes et les conséquences du chômage. Elle a enseigné à Berkeley, Harvard et à la London School of Economics. Elle a publié des travaux sur des sujets aussi divers que la criminalité chez les jeunes, les mères célibataires, la politique monétaire optimale, la rigidité des salaires et des prix ou encore le commerce.
Sa vie personnelle est aussi placée sous le signe de l'économie. Elle est mariée et a publié plusieurs travaux avec George Akerlof, lauréat du prix Nobel d'économie en 2001, en compagnie notamment de Joseph Stiglitz. Ils se sont rencontrés au cours de l'automne 1977 alors qu'ils étaient tous deux économistes à la Fed. Ils se sont mariés au mois de juin suivant et ont quitté la Fed pour aller enseigner à la London School of Economics.
Ils ont un seul enfant, un fils désormais professeur d'économie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés