Joe Biden accusé de favoriser l'immigration clandestine

Les immigrés clandestins affluent à la frontière américano-mexicaine. On voit ici des immigrés provenant du Honduras interpelés à Penitas (Texas), après qu'ils ont traversé le Rio Grande. ©REUTERS

Les républicains accusent le président démocrate Joe Biden de provoquer une crise migratoire avec ses promesses de régularisation des immigrés clandestins.

Les républicains accusent le président Joe Biden d'avoir provoqué un appel d'air pour l'immigration. En effet, des milliers de migrants, dont de nombreux mineurs non accompagnés, arrivent par la frontière américano-mexicaine. Le chef de la minorité républicaine à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, parle d'une "crise Biden aux frontières". Mais toutes les administrations américaines ont connu ce genre de pic, souvent saisonnier.

"Nous allons tout faire pour trouver une solution."
Jen Psaki
Porte-parole de la Maison-Blanche

"Un gros problème"

La Maison-Blanche admet un "gros problème", mais elle en attribue la responsabilité à Donald Trump. "La dernière administration nous a laissé un système démantelé et impraticable", a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki. "Nous allons tout faire pour trouver une solution", a-t-elle ajouté. Les démocrates soulignent que le nombre de clandestins appréhendés à la frontière avec le Mexique était déjà reparti à la hausse à la fin du mandat de Trump.

Y a-t-il des éléments qui puissent expliquer l'afflux actuel de migrants? Dès le début de son mandat, Joe Biden avait signé un moratoire sur l'expulsion des sans-papiers arrivés aux États-Unis avant novembre 2020. Il avait promis une vaste réforme migratoire, qui ouvrirait la voie de la naturalisation à quelque 11 millions d'immigrés en situation irrégulière. Pour les républicains, cela encourage les migrants à tenter leur chance.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés