L'Amérique a sa première ministre Noire de la Justice

Loretta Lynch ©REUTERS

A 55 ans, Loretta Lynch, succède à Eric Holder.

Le Sénat américain a approuvé jeudi la nomination de Loretta Lynch au poste d'Attorney General, l'équivalent du ministre de la Justice, mettant fin à cinq mois de blocage.

Première femme afro-américaine à accéder à la tête de l'appareil judiciaire des Etats-Unis, Loretta Lynch, 55 ans, aura ainsi attendu sa confirmation plus longtemps que ses sept derniers prédécesseurs réunis.

Sa nomination en remplacement d'Eric Holder a été approuvée par 56 voix contre 43.

Ces chiffres traduisent la désapprobation de nombreux sénateurs républicains après le soutien de Barack Obama à Loretta Lynch.

L'empreinte Obama

Loretta Lynch était depuis 2010 procureure fédérale du district est de New York, où elle a supervisé de nombreuses affaires de corruption, de crime organisé et de terrorisme.

Barack Obama l'avait nommée en novembre pour succéder à Eric Holder, lui aussi Noir et qui occupait le poste d'Attorney General depuis 2009, mais la nomination s'est retrouvée otage d'une bataille entre la majorité républicaine et la minorité démocrate du Sénat. Aux Etats-Unis, les membres du cabinet présidentiel doivent faire l'objet d'un vote d'approbation du Sénat.

De nombreux républicains estiment que la Justice sous Barack Obama a pris une teinte politique, en entérinant notamment l'approche prise en novembre dernier par le président américain pour régulariser provisoirement des millions de sans-papiers.

"Elle soutient la théorie légale sans limite de l'administration qui ignore nos lois sur l'immigration", a déclaré le sénateur et candidat aux primaires républicaines pour la présidentielle Ted Cruz.

Mais le CV de Loretta Lynch en faisait une candidate irréprochable, selon les démocrates unanimes à la soutenir, et qui dénoncent depuis des mois l'acharnement à retarder son vote de confirmation.

"Le fait que sa nomination ait été repoussée par les républicains du Sénat pendant 167 jours, un record, est une honte pour le Sénat des Etats-Unis", a déclaré le démocrate Richard Durbin. Seules deux nominations de ministres de la Justice ont pris plus longtemps à être confirmées par le Sénat dans l'histoire des Etats-Unis.

C'est "évidemment une bonne nouvelle", a réagi immédiatement le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés