L'outsider démocrate Pete Buttigieg proche de la victoire dans l'Iowa

Même s'il semble convaincu que son destin passe par la Maison Blanche, Pete Buttigieg aime répéter qu'il n'a rien à voir avec l'establishment de Washington. ©Photo News

Surprise! Des résultats partiels en Iowa donne le trentenaire Pete Buttigieg en tête du caucus démocrate de l'Iowa. Joe Biden n'arriverait que quatrième.

Pete Buttigieg s'est offert une courte avance en tête du caucus démocrate de l'Iowa, dont les premiers résultats, encore partiels, ont enfin été diffusés. Avec 26,8% des délégués qui étaient en jeu dans cet Etat rural du Midwest, le maire de South Bend, dans l'Indiana, devance actuellement de justesse le sénateur du Vermont Bernie Sanders (25,2%) et plus largement la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren (18,4%). Ces résultats portent sur 71% des lieux de vote. Avec 15,5% des délégués, Joe Biden, qui fut le vice-président de Barack Obama, arrive en quatrième position.

Le milliardaire Michael Bloomberg avait fait l'impasse sur ces premiers Etats "éclaireurs" et n'apparaîtra qu'à l'occasion du "Super Tuesday" du 3 mars au cours duquel 14 Etats et territoires, dont la Californie et le Texas, rendront leur verdict.

"Une bonne idée"

S'exprimant devant des partisans à Laconia, dans le New Hampshire - prochaine étape des primaires du Parti démocrate -, Buttigieg, 38 ans, a rappelé avoir lancé sa candidature un an plus tôt avec une équipe de campagne composée seulement de quatre membres, un nom méconnu de l'opinion et aucun financement, mais avec "une grande idée".

Une campagne dont certains ont estimé qu'elle n'avait pas lieu d'être a pris la tête de la course pour remplacer le président actuel avec une meilleure vision pour le futur.
Pete Buttigieg
candidate démocrate à l'investiture

L'ancien vétéran de l'armée, qui a combattu en Afghanistan, a souligné qu'il était temps qu'une nouvelle génération prenne le pouvoir chez les démocrates et que son manque d'expérience à Washington faisait de lui le candidat idéal pour y rompre l'impasse partisane. "Une campagne dont certains ont estimé qu'elle n'avait pas lieu d'être a pris la tête de la course pour remplacer le président actuel avec une meilleure vision pour le futur", a déclaré Buttigieg.

Bug informatique

Les caucus de l'Iowa, comme de tradition, devaient lancer lundi le marathon des primaires du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre. Ils ont surtout été l'occasion d'un faux départ dû à un embarrassant bug informatique. Que s'est-il passé? Les organisateurs avaient opté pour une application électronique afin de centraliser les résultats mais des failles dans le cryptage des données ont retardé le processus et les lignes téléphoniques que des responsables ont utilisées par la suite pour faire remonter les résultats ont été vite saturées.

Plusieurs équipes de candidats démocrates ont critiqué les instances locales tandis que Donald Trump brocardait sur Twitter un "désastre absolu" et ajoutait: "La seule personne qui puisse revendiquer une très large victoire la nuit dernière dans l'Iowa, c'est 'Trump'."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés