La Fed se réunit en plein rebond de Covid-19

©AFP

Le président de la Banque centrale américaine pourrait aborder la question de nouvelles mesures de confinement.

La Banque centrale américaine tient mardi et mercredi sa réunion monétaire en pleine résurgence de la pandémie de Covid-19 qui a contraint une large partie du pays à refermer ses commerces et renouer avec des mesures de confinement.

Ces nouvelles fermetures étaient très redoutées des milieux économiques, mais il est peu probable que la Réserve fédérale américaine (Fed) prenne une mesure spécifique cette semaine.

"Le sujet ne devrait pas être mentionné dans le communiqué" qui sera publié mercredi à l'issue de la réunion, anticipe Mickey Levy, chef économiste de Berenberg Markets, interrogé par l'AFP.

Le président Jerome Powell pourrait l'aborder lors de la conférence de presse qui suivra, et assurer que la Fed "est prête à agir si nécessaire pour apporter plus de soutien à l'économie", pense-t-il.

Les Etats-Unis étaient optimistes en juin. La réouverture rapide des commerces, restaurants, plages, sous l'impulsion du président Donald Trump, avait fait repartir la consommation, moteur de l'économie américaine. Le chômage, moins haut que prévu en mai, avait même commencé à reculer en juin.

Mais les contaminations sont reparties à la hausse à partir de la fin du mois de juin. Californie, Floride, Texas… De nombreux Etats ont dû faire machine arrière.

Les licenciements d'employés conservés bon an mal an depuis fin mars, ou fraîchement réembauchés, ont même fait grimper les inscriptions au chômage mi-juillet, pour la première fois depuis fin mars.

Incertitude

"La Fed mettra l'accent sur l'incertitude des prévisions", mais "ne va pas changer de politique", ajoute Mickey Levy.

Depuis le mois de mars, la Fed a mis en oeuvre de multiples mesures pour permettre à l'économie de continuer à fonctionner.

L'Etat a aussi largement soutenu l'économie en injectant quelque 3.000 milliards d'aide.

Démocrates et républicains débattent depuis des semaines sur un nouveau plan d'aide.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, s'est dit optimiste dimanche sur Fox News sur leur capacité à trouver un consensus, ajoutant que les républicains du Sénat prévoyaient de présenter un projet de loi lundi.

De son côté, les responsables de la Fed ont maintes fois indiqué qu'ils laisseraient les taux autour de zéro tant que l'économie ne sera pas sortie de cette crise.

Négociations au Congrès

"Nous attendons du président Powell qu'il reste très prudent. Il continuera à souligner les +risques considérables pesant sur les perspectives économiques à moyen terme+", estime également Kathy Bostjancic, d'Oxford Economics.

Elle pense aussi qu'"il soutiendra les efforts du Congrès", qui négocient actuellement des aides supplémentaires, parmi lesquelles la prolongation de l'aide aux chômeurs, de nouveaux prêts pour les PME, un autre chèque pour les particuliers et des fonds pour permettre aux écoles de rouvrir.

La Fed pourrait-elle recommander le port du masque, comme l'ont déjà fait plusieurs de ses responsables? "Je serais surpris qu'ils fassent une déclaration aussi politique", répond Jonathan Millar.

Plusieurs compagnies aériennes, chaînes de supermarchés et même les restaurants McDonald's ont très récemment rendu obligatoire le port du masque pour leurs clients.

Ce sujet est devenu un marqueur politique aux Etats-Unis. Donald Trump, qui prônait la liberté et refusait d'en porter un en public, a fini par le recommander.

La Fed prévoit une chute de 6,5% du PIB américain en 2020, avant un fort rebond de 5% en 2021 et une croissance plus modeste (3,5%) en 2022.

Le PIB a baissé de 4,8% au premier trimestre. Celui du deuxième trimestre sera publié jeudi.

Mais la Maison Blanche table sur un fort rebond au deuxième semestre.

"Je ne nie pas que certains de ces Etats, points chauds (de la pandémie), modèrent la reprise. Mais dans l'ensemble, l'image est très positive et je pense toujours que la reprise en forme de V est en place", a déclaré dimanche le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow, sur CNN.

La reprise dite en "V" fait référence à un fort rebond économique suivant une profonde récession.

"Je pense toujours qu'il y aura un taux de croissance de 20% au cours du troisième et quatrième trimestres", a-t-il ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés