La fusillade d'El Paso est un acte terroriste

©AFP

Un tireur a semé la mort samedi dans un centre commercial d'El Paso au Texas, dans le sud des Etats-Unis. Il a tué 20 personnes avant d'être interpellé et placé en garde à vue. Cette fusillade est considérée comme un acte terroriste. Une autre fusillade à Dayton a fait 10 morts.

Un homme armé d'un fusil a tué de 20 personnes dans un supermarché Walmart d'El Paso, située à la frontière avec le Mexique dans l'Etat au Texas, avant d'être arrêté et placé en détention. La plupart de ceux qui se trouvaient dans le magasin étaient en train d'acheter des fournitures pour la rentrée lorsque la fusillade a éclaté. Vingt-six personnes ont été blessées.

Selon, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, c'est l'un des bilans les plus meurtriers de l'histoire de l'Etat. Il s'agit en effet de la huitième fusillade la plus meurtrière aux Etats-Unis, juste derrière celle de San Ysidro en 1984, qui avait fait 21 morts.

Un acte terroriste

Cette fusillade est désormais traitée comme un acte de terrorisme interne, selon le procureur fédéral John Bash. Le suspect coopère avec les enquêteurs, a déclaré le chef de la police d'El Paso, Greg Allen. Il semble qu'il s'était procuré légalement l'arme du crime, a-t-il ajouté.

 Le chef de la police de la ville, Greg Allen, a annoncé que les autorités étaient en possession d'un manifeste rédigé par le suspect, ce qui "indique un lien potentiel avec un crime haineux". Un document de quatre pages publié sur 8chan - un site souvent utilisé par les extrémistes - qui semblerait avoir été rédigé par le suspect, qualifie cette attaque comme une "réponse à l'invasion hispanique au Texas" et son auteur apporte son soutien à l'auteur présumé de la tuerie de Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui avait tué 51 personnes dans deux mosquées.

 

Les Etats-Unis, où le port d'armes est légal, sont régulièrement endeuillés par des fusillades qui touchent aussi bien les écoles que les lieux de culte, de travail ou les commerces. 

©REUTERS

Comme après chaque bain de sang, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer une meilleure régulation du marché des armes à feu. Et aussi, cette tuerie a relancé la polémique contre le ton du président, accusé par ses détracteurs de nourrir les tensions dans le pays.

9 tués "en moins d'une minute"

Au moins dix personnes auraient aussi perdu la vie dans la fusillade survenue dimanche dans la ville américaine de Dayton (Ohio): l'assaillant, qui a été abattu, et neuf victimes.
La fusillade s'est produite un peu après 1 heure du matin dans le quartier animé d'Oregon, habituellement "une zone très sûre du centre-ville" de Dayton, a déclaré un officier de la police locale.
Le suspect a ouvert le feu dans la rue "avec une arme à canon long et de nombreuses munitions", a-t-il ajouté. "Par chance, nous avions plusieurs policiers dans le quartier lorsque cet incident a débuté, aussi y a-t-il eu un très court épisode de violence, on a eu beaucoup de chance". Le tireur a tué neuf personnes "en moins d'une minute", selon le maire de Dayton.

Le tireur était un "homme blanc" de 24 ans, ont annoncé les autorités américaines, qui ont aussi expliqué que la soeur du tireur figurait parmi les victimes. 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés