"La NSA pratique aussi l'espionnage industriel" (Snowden)

AFP ©AFP

Selon Edward Snowden, l'agence américaine NSA s'intéresse notamment à l'entreprise allemande Siemens. Pourquoi?

L'Agence de sécurité nationale (NSA) pratique l'espionnage industriel y compris lorsque la sécurité des Etats-Unis n'est pas en jeu, a déclaré sur une chaîne de télévision allemande l'ancien consultant Edward Snowden.

Selon l'informaticien à l'origine des révélations sur les programmes de surveillance menés à travers le monde par la NSA, cette dernière s'intéresse notamment à l'entreprise allemande Siemens.

"Si une information de Siemens peut servir les intérêts des Etats-Unis, même si elle n'a aucun rapport avec la sécurité nationale, alors ils mettront la main dessus", selon un extrait de l'entretien diffusé par ARD.

Edward Snowden, qui s'exprimait de Russie où il a obtenu l'asile, a également fait savoir lors de cette interview qu'il avait désormais transmis tous ses documents sur les activités de la NSA à des journalistes.

Les informations divulguées depuis plusieurs mois par Edward Snowden ont provoqué un émoi particulier en Allemagne, notamment en raison de la mise sur écoute de la chancelière, Angela Merkel.

• La chancelière allemande Angela Merkel n'était sans doute pas la seule personnalité allemande espionnée par les États-Unis, a aussi estimé l'ancien consultant de l'agence de surveillance américaine NSA. "Je dirais qu'il n'est pas très vraisemblable que quelqu'un qui veut surveiller le gouvernement allemand n'écoute que Merkel et pas ses conseillers, pas d'autres membres éminents du gouvernement ou d'autres responsables politiques locaux", a déclaré Snowden, dans cette interview diffusée sur la chaîne publique ARD.

Ces nouvelles révélations font suite à celles du New York Times qui avait affirmé il y a une dizaine de jours, en s'appuyant entre autres sur les documents fournis par l'ancien analyste, que la NSA avait pu installer un logiciel-espion sur près de 100.000 ordinateurs à travers le monde.

Dans la plupart des cas, le programme en question a été introduit via des réseaux informatiques mais, selon le quotidien, la NSA a également eu recours à une technologie secrète qui permet d'accéder aux machines non connectées.

Menaces

Snowden a également évoqué des "menaces explicites" contre lui de la part des États-Unis, tout en assurant malgré tout "très bien" dormir. Il a étayé les menaces qui pèsent sur lui par un article diffusé la semaine dernière par le site d'informations populaires BuzzFeed, intitulé "Des espions américains veulent la mort d'Edward Snowden".

"Ces gens, et ce sont des fonctionnaires gouvernementaux, ont dit qu'ils aimeraient me mettre une balle dans la tête ou m'empoisonner à la sortie d'un supermarché, pour me voir mourir sous ma douche", explique Snowden, selon la traduction en allemand de ses propos, fournie par l'ARD.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés