La taxation de l'acier par Trump "inquiète profondément" Theresa May

Theresa May et Donald Trump, lors d'un sommet de l'OTAN à Bruxelles, le 25 mai 2017. ©EPA

L'augmentation des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium, annoncée jeudi par Donald Trump, inquiète la Première ministre britannique. "Les accords négociés sont toujours préférables" a également affirmé Theresa May au président des Etats-Unis.

Lors d'une conversation téléphonique avec son homologue, Theresa May a dit préférer une action multilatérale, "la seule façon de résoudre le problème de la surcapacité de production dans l'intérêt de tous", d'après un porte-parole de la Première ministre. 

25%
d'augmentation
Les droits de douane américains sur l'acier devraient augmenter de 25%

"Les Etats-Unis ne prennent pas un chemin recommandable en menaçant de déclencher une guerre commerciale" a quant à lui affirmé David Lidington, ministre d'Etat, à la BBC. "Les guerres commerciales ne font de bien à personne" a-t-il ajouté. 

Guerre commerciale

Les contacts sont nombreux entre la Maison-Blanche et les chefs d'Etat s'inquiétant de l'annonce de Donald Trump d'augmenter de 25% les droits d'importation sur l'acier et de 10% ceux sur l'aluminiumLe risque de guerre commerciale avec le reste du monde, et surtout la Chine, est dans tous les esprits.

"Si le président américain Donald Trump frappe dur, nous allons prendre des contre-mesures", a promis la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström.

A l'issue d'une réunion avec des producteurs d'acier et d'aluminium américains à la Maison-Blanche jeudi dernier, Trump s'est juré de rebâtir les industries américaines de l'acier et de l'aluminium, estimant qu'elles ont subi des préjudices de la part d'autres pays pendant des dizaines d'années. "Ces taxes seront appliquées pour longtemps", a-t-il souligné.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect