Publicité

La Trump Organization et son CFO sur le point d'être inculpés

La Trump Organization a son siège à la Trump Tower de Manhattan. ©AFP

Un grand jury de l'État de New York s'apprête à lancer des poursuites contre la Trump Organization et son CFO pour avantages en nature non déclarés au fisc.

La Trump Organization, l’entreprise familiale de l'ancien président américain Donald Trump, et son directeur financier Allen Weissenberg devraient être inculpés ce jeudi par un grand jury de New York.

Les actes d'accusation resteront scellés jusqu'à jeudi après-midi, mais, selon la presse américaine, l’inculpation porte sur des avantages en nature non déclarés au fisc et octroyés au CFO du groupe.

Pilier de la Trump Organization

Les poursuites émanent d'une enquête de longue haleine, menée pendant plus de deux ans par les procureurs Laetitia James et Cyrus R. Vance. JR.

Allan Weisselberg s’est vu confier la gestion du groupe, lorsque Trump est entré à la Maison-Blanche en 2017.

Une partie de l’affaire se concentre sur des faveurs accordées à Allen Weisselberg, en ce compris des dizaines de milliers de dollars, versés pour couvrir des frais de scolarité dans une école privée pour l'un de ses petits-enfants, ou encore, pour payer des loyers et des locations de voiture.

Comptable de formation, Allen Weisselberg, 73 ans, a passé l'essentiel de sa carrière dans l'empire immobilier de la famille Trump, qu’il a intégré en 1973. Considéré comme l’une des figures de proue de l’entreprise, il s’est vu confier la gestion du groupe, lorsque Trump est entré à la Maison-Blanche en 2017.

Allen Weisselberg comparaîtra dans la matinée devant le juge, qui l’informera de façon plus précise sur les chefs d'accusation retenus contre lui.  Toujours selon les médias américains, son inculpation aurait principalement pour but de l'inciter à collaborer avec les enquêteurs.

"Je n'ai jamais vu un procureur cibler une société en raison de la rémunération ou des avantages accordés à des employés."
Ronald P. Fischetti
Avocat de Donald Trump

"Ridicule et scandaleux"?

Interpellés par cette information, plusieurs avocats spécialisés en droit fiscal ont déclaré au New York Times qu'il est "très inhabituel" d'avancer ce type d'argument pour poursuivre une entreprise.

Des propos corroborés par l'une des parties. "En plus de 50 ans de pratique, je n'ai jamais vu un procureur cibler une société en raison de la rémunération ou des avantages accordés à des employés", a déclaré Ronald P. Fischetti, l'un des avocats de Donald Trump. "C'est ridicule et scandaleux", a-t-il ajouté.

Ni Donald Trump ni ses proches ne devraient être concernés par une éventuelle inculpation. Mais, l'affaire n'en constitue pas moins un revers pour le républicain, qui a récemment laissé entendre qu'il pourrait être candidat à l'élection présidentielle de 2024.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés