Le juge proposé par Trump à la Cour Suprême pourrait ne jamais y accéder

Neil Gorsuch ©EPA

Les sénateurs démocrates sont de plus en plus nombreux à s'être prononcés contre Neil Gorsuch ce qui pourrait bloquer sa nomination à la Cour suprême.

La commission de la Justice du Sénat américain, à majorité républicaine, a approuvé lundi la nomination du juge conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême, qui devrait être confirmé en plénière vendredi.

Mais les sénateurs démocrates sont dorénavant 41 à s'être publiquement déclaré opposés à sa nomination, un seuil qui pourrait bloquer la procédure. Avec 41 voix en effet, le groupe démocrate est en mesure de déclencher une manoeuvre d'obstruction parlementaire et empêcher l'examen de la candidature de Neil Gorsuch, désigné par Donald Trump pour succéder à Antonin Scalia, le très conservateur juge suprême mort en février de l'année dernière.

Modifier les règles

Les républicains sont majoritaires au Sénat, dont ils contrôlent 52 des 100 sièges. Ils ont prévenus que la manoeuvre démocrate était vouée à l'échec et que la nomination de Neil Gorsuch interviendrait vendredi. Il leur suffirait pour cela de modifier les règles du Sénat afin que la nomination puisse être validée avec une majorité simple.

Neil Gorsuch, magistrat à la cour d'appel du Colorado, est considéré comme un conservateur, connu notamment pour son soutien aux droits religieux. La confirmation de sa nomination pourrait redonner au camp conservateur la majorité au sein de la Cour suprême, dont les neuf juges sont appelés à trancher en dernier ressort les débats sur la constitutionnalité des lois.

L'an dernier, les sénateurs républicains avaient refusé d'examiner la candidature présentée par Barack Obama pour remplacer le juge Scalia.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés