Le principal conseiller économique de Trump claque la porte

©AFP

Appelé par Donald Trump, dès son arrivée à la Maison-Blanche, pour diriger l'influent Conseil économique national, Gary Cohn, 57 ans, a finalement remis sa démission mardi alors que le président américain confirmait ses menaces de taxer les importations d'acier et d'aluminium.

Le conseiller économique de la Maison-Blanche Gary Gohn, ancien banquier de Goldman Sachs devenu l'un des principaux artisans de la réforme fiscale adoptée en décembre par l'administration de Donald Trump, a présenté sa démission.

Face aux élans protectionnistes de Donald Trump qui a annoncé la semaine dernière son intention d'imposer 25% de taxes sur les importations d'acier et 10% sur celles d'aluminium, il avait déjà menacé de démissionner la semaine dernière estimant que ces mesures étaient dangereuses pour l'économie. Connu pour s'opposer aux partisans du protectionnisme au sein du gouvernement fédéral américain, Cohn a donc finalement pris la décision de claquer la porte.

"Cela a été un honneur de servir mon pays et de mettre en oeuvre des politiques économiques favorables à la croissance pour le bénéfice du peuple américain, en particulier l'adoption d'une réforme fiscale historique. Je remercie le président de m'avoir offert cette opportunité et lui souhaite, ainsi qu'à son gouvernement, de grands succès à l'avenir", a-t-il déclaré dans un communiqué.

La Maison-Blanche a précisé que la date de départ n'avait pas encore été fixée mais qu'elle interviendra dans les semaines à venir.

Quant à Donald Trump il enfonce le clou en déclarant que l'Union européenne n'a "pas bien traité les Etats-Unis" dans leurs relations commerciales. "Ils rendent pratiquement impossible pour nous de faire des affaires avec eux et pourtant eux envoient leurs voitures et tout le reste aux Etats-Unis", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content