Le ton se durcit entre les démocrates américains

Joe Biden (76 ans) a glissé "sois cool avec moi, gamine" à Kamala Harris (54 ans) en arrivant sur scène. Elle n'a pas respecté ce souhait... ©AFP

Joe Biden, favori dans la course pour l'investiture démocrate en vue de la présidentielle américaine de 2020, et Kamala Harris, en pleine ascension, ont été attaqués sur tous les fronts par leurs rivaux lors d'un nouveau débat.

L'ancien vice-président de Barack Obama, 76 ans, avait livré une prestation assez terne lors du précédent débat entre candidats démocrates en juin. Ce mercredi soir, Joe Biden s'est montré plus incisif face à l'assaut en règle de ses concurrents.

32
%
Joe Biden devance largement ses concurrents dans les sondages avec le soutien de 32% des électeurs démocrates.

Celui qui fait figure de favori dans la course à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine de 2020 a surtout été poussé dans ses retranchements pour ses positions sur le système de santé, tout comme Kamala Harris, une de ses principales rivales. Le sujet divise fortement le Parti démocrate.

Joe Biden, adoptant un ton plus tranchant que lors du précédent débat, a tourné en ridicule les propos de Kamala Harris qui a dit avoir établi un plan pour le système de santé ne nécessitant aucune hausse d'impôts pour la classe moyenne et ne supprimant pas les assurances privées.

Peu importe comment vous l'ajustez, ce plan coûte 3.000 milliards de dollars. Cela nécessitera que les impôts sur la classe moyenne augmentent, et non pas diminuent.
Joe Biden
Candidat à l'investiture démocrate

La sénatrice de Californie s'est défendue en avançant que la volonté de l'ancien vice-président de se servir des fondations du système Obamacare provoquerait la perte de l'assurance-santé pour des millions de citoyens. Elle a dû adopter une posture défensive dès le début du débat face à la multiplication des critiques venues d'autres candidats.

Etre candidat à la présidence avec un plan qui ne couvre pas tout le monde, en 2019 pour un démocrate, c'est sans excuse.
Kamala Harris
Candidate à l'investiture démocrate

Justice pénale, droit des femmes et immigration ont été au centre des débats, de même que les relations passées de Biden avec des sénateurs ségrégationnistes. 

Si ces ségrégationnistes s'étaient imposés, je ne serais pas sénatrice aujourd'hui.
Kamala Harris

Et davantage que la veille, ce second débat s'est focalisé sur la meilleure voie à emprunter pour battre Donald Trump en novembre 2020. Le président républicain n'a d'ailleurs pas été épargné par les critiques des prétendants démocrates.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés