Les courriels d'Hillary Clinton: où est le problème ?

©REUTERS

Accusée d’avoir exclusivement utilisé sa messagerie personnelle alors qu’elle était chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton annonce qu'elle va publier sa correspondance. Ici, la question posée est celle de la protection des données.

Durant ses quatre années au département d'Etat, donc de 2009 à 2013, le New York Times assure qu’Hillary Clinton n'a jamais utilisé d'adresse email gouvernementale (qui se termine par state.gov). Ce qui pourrait constituer une violation des règles en vigueur et pose automatiquement la question de la sécurisation des communications sensibles.

Personnalité majeure du camp démocrate, Hillary Clinton pourrait bientôt annoncer son entrée dans la course à l’investiture pour la présidentielle 2016. Il s’agit donc de sortir au plus vite de cette polémique.

Mercredi, elle a assuré sur Twitter vouloir publier sa correspondance : "Je veux que le public voie mes courriers électroniques J'ai demandé au [département] d'Etat de les publier. Ils disent qu'ils vont les passer en revue pour les publier le plus tôt possible." 

I want the public to see my email. I asked State to release them. They said they will review them for release as soon as possible.— Hillary Clinton (@HillaryClinton) 5 Mars 2015

Le département d'Etat a directement répondu à cette demande en assurant qu'il transmettrait les courriels incriminés selon "les procédures normales qui régissent ce type de publication".

"Nous effectuerons cet examen au plus vite. Vu le volume considérable de données concerné, cette analyse prendra un peu de temps", a expliqué une de ses porte-parole, Marie Harf. 

Attaque des républicains

Le même jour, des républicains du Congrès ont déposé une assignation pour obtenir tous les courriels envoyés pendant cette période. Ils soupçonnent l'ancienne secrétaire d'Etat de ne pas avoir fait le nécessaire pour protéger les ressortissants américains.

Pour Elijah Cummings, élu démocrate du Maryland à la Chambre des représentants et membre de la commission, le Parti républicain cherche manifestement à s'en prendre à elle.

"Il est de notoriété publique depuis plusieurs années que la ministre Clinton s'est servie de son compte électronique personnel."
Elijah Cummings
Elu démocrate du Maryland

Pour lui, tout cela était déjà connu et surtout, observe-t-il, Hillary Clinton a suivi "les usages de précédents secrétaires d'Etat". Il a en effet rappelé que Colin Powell, secrétaire d'Etat de l'ancien président républicain George W. Bush, avait lui aussi utilisé son adresse électronique personnelle.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés