Les créations d'emplois rebondissent aux États-Unis, pas les salaires

©Bloomberg

261.000 nouveaux emplois ont été créés en octobre aux USA, mais les salaires ne profitent pas de cet élan. Le taux de chômage a de son côté encore baissé, pour s'établir à 4,1%. Il est au plus bas depuis 17 ans.

L'économie américaine a créé 261.000 emplois le mois dernierIl s'agit du nombre le plus élevé depuis juillet 2016 et une nette progression par rapport aux 18.000 emplois créés au cours du mois de septembre sinistré par les ouragans, selon le département du Travail US.

• Horeca: après les ouragans, les bars et restaurants ont repris leur activité et tiré les créations d'emplois avec 89.000 nouveaux postes.
• Services aux entreprises: ce secteur a également fortement embauché avec plus de 50.000 nouveaux jobs.
• Secteur manufacturier: avec plus de 24.000 créations d'emplois, le secteur manufacturier est le troisième pourvoyeur du pays.

Mais ce chiffre est inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 310.000 créations d'emplois. Plusieurs signes indiquent en effet que la dynamique du marché du travail perd de la vitesse avec un ralentissement de la croissance du salaire annuel. 

26,53$/heure
Le salaire horaire moyen s'établit à 26,53 dollars en hausse de seulement 2,4% sur l'année, à peine au-dessus de l'inflation (2,2%).

Le salaire horaire moyen a reculé d'un cent (contre une progression de 12 cents en septembre) et sa progression sur un an n'est plus que de 2,4%, la croissance la plus faible depuis février 2016, après 2,9% en septembre. Les économistes continuent néanmoins de penser que la croissance des salaires va accélérer avec un marché du travail quasiment en situation de plein emploi.

Sorties du marché du travail

Par ailleurs, le taux de chômage aux USA est tombé à 4,1% en octobre, au plus bas depuis décembre 2000. Il était attendu stable à 4,2%. Le nombre de chômeurs est ainsi tombé à 6,5 millionsDepuis le début de l'année, le taux de chômage a chuté de 0,7 point de pourcentage et le nombre de sans-emplois a diminué de 1,1 million. Le taux de chômage pour les blancs à 3,5% est moitié moindre que celui des noirs à 7,5%.

Ce rapport mensuel sur l'emploi ne devrait pas modifier les anticipations du marché au sujet de la politique monétaire de la Réserve fédérale, avec une hausse de taux attendue en décembre, la troisième de l'année. Le nombre de personnes travaillant à temps partiel, faute de trouver mieux, a nettement décliné en octobre.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés