Les droits US sur certains produits chinois repoussés, les marchés respirent

©AFP

Certains produits chinois sont retirés de la liste des droits de douane américains. Le pétrole a grimpé tandis qu'à Wall Street comme en Asie les Bourses ont repris de franches couleurs.

Le gouvernement américain repoussera l'imposition de droits de douane de 10% sur certains produits chinois importés, dont les téléphones mobiles et les ordinateurs portables, droits qui auraient dû s'appliquer le mois prochain. C'est ce qu'a annoncé ce mardi l'Office du représentant au Commerce américain (USTR).

Le pétrole a immédiatement grimpé de plus de 4% suite à cette annonce. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 61 dollars à Londres vers 18h, en hausse de 4,3% par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour livraison en septembre s'échangeait à 57,1 dollars, 4% de plus que la veille.

Wall Street grimpe 

A Wall Street, l'heure est aussi à la fête pour les investisseurs. Après une ouverture en repli, les trois grands indices ont bondi à l'annonce du report des droits de douane, gagnant plus de 2% au plus haut de la séance en milieu de matinée. A la cloche, le Dow Jones a gagné 372,54 points, soit 1,44% le S&P-500 a glané 1,48% à 2.926,32 points. Le Nasdaq, à forte pondération technologique, s'est adjugé pour sa part  1,95% pour repasse au-dessus des 8.000 unités.  L’ensemble des valeurs technologiques et en particulier les semi-conducteurs ont fini en nette hausse. Apple  a progressé de plus de 4%. 

Ces nouvelles positives sur le commerce relèguent au second plan les troubles qui agitent actuellement l'Italie, Hong Kong et l'Argentine. L’or, qui avait atteint en matinée son niveau le plus élevé depuis six ans, est repassé sous le seuil de 1.500 dollars.

Des produits dont les droits sont repoussés au 15 décembre sont "les ordinateurs, les consoles de jeu vidéo, certains jouets, les écrans d'ordinateur et certains produits de confection et de la chaussure."

Les autres produits, dont les droits sont repoussés au 15 décembre, sont "les ordinateurs, les consoles de jeu vidéo, certains jouets, les écrans d'ordinateur et certains produits de confection et de la chaussure", explique l'USTR dans un communiqué. Un autre groupe de produits bénéficiera des mêmes conditions "sur la base d'éléments touchant à la santé, à la sécurité, à la sûreté nationale et d'autres éléments".

Ces annonces sont de nature à apaiser des acteurs économiques qui redoutent que les conflits commerciaux ne viennent donner un coup de frein brutal à la croissance économique mondiale.

Goldman Sachs écrivait dimanche que la peur de voir le conflit commercial sino-américain déboucher sur une récession augmentait, la banque de Wall Street elle-même n'attendant plus d'accord entre les deux pays avant l'élection présidentielle américaine de novembre 2020.

Détente  

La décision prise par l'USTR est tombée quelques minutes après que le ministère du Commerce chinois eut annoncé que le vice-Premier ministre Liu He avait eu une conversation téléphonique avec des responsables commerciaux américains. Liu s'est entretenu avec Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce, et Robert Mnuchin, le secrétaire au Trésor.

La Chine a exprimé ses réserves solennelles quant au projet américain d'imposer de nouveaux droits de douane sur des produits chinois à compter du 1er septembre, est-il écrit dans le communiqué. Des délégués de la Chine et des Etats-Unis ont convenu de se parler à nouveau au téléphone dans deux semaines, dit encore le ministère.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect