Publicité
Publicité

Un espoir pour les voyages vers les USA et des facilités pour certains touristes vers la Grande-Bretagne

On ne sait pas encore quand les États-Unis rouvriront leurs frontières aux Européens, mais il semble clair que ceux-ci devront être absolument vaccinés. ©REUTERS

Les États-Unis préparent un plan pour rouvrir leurs frontières aux touristes complètement vaccinés. La Grande-Bretagne assouplit ses règles, mais pas pour les Belges.

Mercredi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait appelé les États-Unis à rapidement lever leurs restrictions d'entrée pour les voyageurs en provenance de l'Europe. Jusqu'ici, les Américains restaient sourds à ces demandes.

Washington élabore une "approche progressive qui signifierait (...) que tous les ressortissants étrangers venant aux États-Unis, depuis tous les pays, doivent être pleinement vaccinés".
Un représentant de la Maison-Blanche

Mais la Maison-Blanche a enfin laissé entrevoir un espoir aux touristes en manque du brouhaha new-yorkais ou des grands espaces des parcs nationaux. Washington élabore une "approche progressive qui signifierait, avec des exceptions limitées, que tous les ressortissants étrangers venant aux États-Unis, depuis tous les pays, doivent être pleinement vaccinés", selon un représentant de la Maison-Blanche.

Quand?

Aucune date n'est précisée. Mais c'est un signe, le premier, de la réouverture prochaine du pays et un indice sur l'approche qui sera adoptée par les USA, pays ayant enregistré le plus de décès (614.295) dus au covid et où le nombre de nouveaux cas de coronavirus est actuellement en augmentation.

614.295
décès dus au Covid
Les USA sont le pays ayant enregistré le plus de décès dus au covid.

Pour rappel, les pays de l'Union européenne ont, eux, rouvert leurs frontières aux Américains, à condition qu'ils soient vaccinés contre le Covid-19 ou présentent un test négatif. Mais les personnes en provenance d'Europe, du Brésil, d'Inde ou encore de Chine ne peuvent pas encore entrer aux États-Unis, sauf motifs précis.

Du changement en Grande-Bretagne

Les touristes européens peuvent donc se préparer, mais pas encore réserver, vu que la date de réouverture n'est pas fixée. Par contre, certains voyageurs pourront se décider à retourner en Grande-Bretagne plus tôt que prévu.

Le gouvernement britannique vient de déplacer plusieurs pays européens vers sa liste verte, mais pas la Belgique.

Actuellement, pour se rendre outre-Manche, il faut réaliser un test PCR avant le départ (à partir de 11 ans) et un second dépistage (à partir de 5 ans), à réserver et payer avant de partir, à faire deux jours après l'arrivée. Pour les personnes vaccinées, cela suffit si le deuxième test est négatif. Mais pour les non vaccinés, un séjour en Angleterre implique de se mettre en quarantaine pour dix jours et de passer un troisième test au 8e jour. Les mesures pour l'Écosse, l'Irlande du Nord et le pays de Galles sont un peu différentes.

Cependant, le gouvernement britannique vient de déplacer plusieurs pays européens (Allemagne, Autriche...) vers sa liste verte, vu leur taux d'infection au coronavirus assez bas. Cela permettra, à partir de dimanche, à tous les voyageurs de ces États, même s'ils ne sont pas vaccinés, de se contenter des deux premiers tests négatifs.

Mais ce n'est pas pour les Belges: notre pays, avec ses 1.600 infections quotidiennes, reste sur liste orange.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés