Les Etats-Unis suppriment 200 millions de dollars d'aides aux Palestiniens

©AFP

Washington va supprimer 200 millions de dollars d'aides aux Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Les Etats-Unis vont supprimer 200 millions de dollars d'aides destinés aux Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, a annoncé le département d'Etat. 

Ces fonds seront réaffectés à "des projets à haute priorité ailleurs", a indiqué un responsable du département d'Etat sans expliquer quels sont ces projets. 

Le président américain Donald Trump avait déjà menacé à plusieurs reprises de suspendre une grande partie de l'aide américaine aux Palestiniens, leur reprochant de ne pas vouloir négocier avec Israël. 

"Nous avons entrepris un examen de l'aide américaine versée à l'Autorité palestinienne ainsi qu'en Cisjordanie et à Gaza pour nous assurer que ces fonds sont dépensés conformément aux intérêts nationaux des Etats-Unis et des contribuables américains", a expliqué le responsable du département d'Etat sous le sceau de l'anonymat.

"Nous allons travailler avec le Congrès pour réaffecter ces fonds à d'autres priorités politiques."
un responsable du département d'Etat

"Suite à cet examen, et sur instruction du président (Trump), nous allons réorienter plus de 200 millions de dollars du Fonds de soutien économique pour l'année 2017 initialement affectés à des programmes en Cisjordanie et à Gaza."

Un autre responsable du département d'Etat a expliqué: "Nous allons travailler avec le Congrès pour réaffecter ces fonds à d'autres priorités politiques."

Le département d'Etat a justifié sa décision de supprimer les 200 millions d'aide par le fait que la bande de Gaza soit contrôlée par les islamistes du Hamas. Les États-Unis et Israël considèrent le Hamas comme une organisation terroriste.

"Le peuple palestinien et ses dirigeants ne se laisseront pas intimider et ne succomberont pas à la contrainte."
Hanan Achraoui
membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP)

Un membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanan Achraoui, a accusé l'administration Trump d'utiliser "le chantage minable comme outil politique"."Le peuple palestinien et ses dirigeants ne se laisseront pas intimider et ne succomberont pas à la contrainte", a-t-elle déclaré.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content