Publicité
Publicité

Les États-Unis vont davantage privilégier les produits "made in USA"

Joe Biden veut privilégier le "Made in America", le renforcement annoncé du "Buy American Act" va dans ce sens. ©Photo News

Actuellement, 55% de la valeur des composants des produits achetés dans le cadre d'un marché public aux États-Unis doivent provenir du sol américain. Ce pourcentage devrait grimper à 75%.

Il y a aux États-Unis une loi fédérale datant de 1933 qui impose l'achat de biens produits sur le territoire américain pour les commandes publiques effectués par le gouvernement américain. C'est le Buy American Act. Aujourd'hui, l'administration US veut revoir ce texte pour en durcir les règles, selon un projet rendu public mercredi.

Une augmentation progressive

75%
La proportion des composants américains pour les produits finis manufacturés ou les matériaux de construction achetés dans le cadre d'une commande publique passerait de 55 à 75%.

Actuellement, 55% de la valeur des composants des produits doivent provenir du sol américain. Washington veut monter à 60% dans l'immédiat, puis à 75% plus tard. Ce n'est pas une surprise: Joe Biden affiche son intention de privilégier les produits "made in America", dans la lignée du protectionnisme de son prédécesseur Donald Trump, qui avait déjà fait passer la proportion des composants américains pour les produits finis manufacturés ou les matériaux de construction de 50 à 55%.

Une autre mesure est en préparation: elle consiste à instaurer un barème de prix préférentiels pour certains biens et composants produits aux États-Unis et jugés stratégiques, afin d'éviter à l'avenir des pénuries de biens importés. En effet, la pandémie de Covid a rappelé la très grande dépendance, souvent à l'égard de l'Asie, des pays développés pour des produits stratégiques comme le matériel médical, les semi-conducteurs, etc.

600
milliards USD
Selon l'administration fédérale, ses dépenses annuelles en achats de biens et services se montent à 600 milliards de dollars, dont la moitié pour des produits manufacturés.

À noter que selon l'AFP, l'administration fédérale américaine dit dépenser chaque année 600 milliards de dollars en achats de biens et services, dont la moitié environ pour des produits manufacturés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés