Les moments marquants de l'investiture de Joe Biden

©BELGA

Joe Biden est devenu officiellement le 46ᵉ président des États-Unis ce 20 janvier 2021. Retour sur les moments à retenir de cette cérémonie d'investiture à la dimension symbolique exceptionnelle.

Prestation de serment, intermède musical ou encore félicitations des anciens présidents, voici, dans l'ordre du déroulement de la cérémonie, huit instants marquants.

Plus de 190.000 drapeaux

En raison de la situation épidémique du pays de l'Oncle Sam, le programme habituel de la cérémonie d'investiture présidentielle fut bousculé. Qui dit mesures anti-Covid dit aussi qu'il était hors de question pour les autorités américaines d'autoriser les traditionnels rassemblements lors de l'événement.

À défaut de public, une foule de drapeaux. ©AFP

Pour symboliser le peuple américain, ce sont plus de 190.000 drapeaux des États-Unis qui ont été installés sur la pelouse du National Mall, face au Capitole. C'est à cet endroit que se rassemblent habituellement les citoyens américains pour assister à la prestation de serment de leur nouveau chef d'État.

Pour cette investiture toute particulière, un périmètre de sécurité cadenassait les lieux, empêchant quiconque de se rendre sur place. Une situation inédite qui a parfaitement illustré le contexte on ne peut plus tendu dans lequel Joe Biden est entré au pouvoir, entre crise sanitaire et refus de son prédécesseur de reconnaître sa défaite.

Les félicitations de Barack Obama à Kamala Harris

Lors de son arrivée parmi les invités de la cérémonie, Kamala Harris arborait une tenue vestimentaire violette et confectionnée par Christopher John Rogers, un designer afro-américain et queer de 27 ans. Mais c'est surtout son échange avec l'ancien président Barack Obama qui a ému la toile.

Kamala Harris est devenue non seulement la première femme, mais aussi la première personne issue de la diversité américaine à occuper le poste de vice-présidente.

"Tellement fier de toi", aurait glissé Barack Obama à la démocrate de 56 ans lors de ce contact.

L'hymne national américain chanté par Lady Gaga

C'était l'un des moments les plus attendus de la journée : Lady Gaga choisie par Joe Biden pour chanter l'hymne national américain. Durant la campagne présidentielle, la chanteuse avait en effet soutenu le candidat démocrate, invitant ses fans à voter "contre Donald Trump".

Le serment du tandem Biden-Harris

La Bible utilisée par Joe Biden revêt d'une symbolique forte pour le démocrate. ©Photo News

Moment protocolaire et incontournable de l'investiture américaine, le président Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris ont tour à tour prêté serment, la main posée sur la Bible et face à des représentants de la Cour suprême des États-Unis.

Imposante, la Bible choisie par Joe Biden appartient à sa famille depuis 1893. Il l'a d'ailleurs utilisé lors de toutes les prestations de serment de sa carrière de sénateur - à sept reprises depuis 1973 - et de vice-président sous Barack Obama entre 2009 et 2013.

Les performances de Jennifer Lopez et Garth Brooks

La cérémonie a aussi été rythmée par les performances de Jennifer Lopez et du chanteur de country Garth Brooks. Si ces moments peuvent paraître anecdotiques, ils ne sont pas moins des symboles de la volonté de favoriser la diversité du président Biden.

Reprenant certains de ses titres, la chanteuse d'origine portoricaine Jennifer Lopez a glissé, en espagnol, "un pays de libertés et de justice pour tous".

Le chanteur de country, peu connu hors de frontières américaines, avait également été invité à l'investiture de Donald Trump, le 20 janvier 2017. Une invitation qu'il avait alors refusée.

Le discours de Joe Biden

S'il y a un bien un moment à ne pas manquer lors de l'investiture d'un nouveau président outre-Atlantique, c'est le discours de l'élu. Durant sa longue prise de parole, Joe Biden a appelé le peuple à l'union et à la responsabilité face aux ravages du Covid-19.

"Je serai le président de tous les Américains."
Joe Biden
46ème président des États-Unis.

"Vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais le désaccord ne doit pas mener à la désunion. Je serai le président de tous les Américains, je me battrai autant pour ceux qui ne m'ont pas soutenu que pour ceux qui m'ont soutenu."

Le poème d'Amanda Gorman

La fin de cérémonie a été particulièrement marquée par le poème d'Amanda Gorman, 22 ans, intitulé "The hill we climb" ("La colline que nous gravissons"). Ce titre, mais aussi le texte de cette poétesse originaire de Los Angeles fait référence à la colline du Capitole, où des partisans de Donald Trump ont envahi le siège du Congrès le 6 janvier.  

La jeune femme a particulièrement ému la toile avec sa tirade empreinte d'émotion. Sur Twitter, la présentatrice Oprah Winfrey lui a rendu hommage, assurant sa "fierté" de voir "une autre jeune femme se lever.

Kamala Harris raccompagne Mike Pence

À la fin de la cérémonie, et alors qu'elle était attendue par Joe Biden pour poursuivre les procédures habituelles de l'investiture, Kamala Harris a raccompagné l'ancien vice-président Mike Pence et sa femme jusqu'à leur voiture.

En l'absence du président sortant Donald Trump, ce geste a conclu de manière symbolique la passation de pouvoir entre le duo Trump-Pence et celui composé par Joe Biden et Kamala Harris.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés