Les USA "doivent revenir sur leurs décisions", exige la Chine

Washington estime que Huawei, présent dans 170 pays, menace sa sécurité nationale en raison de ses liens étroits avec le gouvernement chinois, des accusations d'espionnage que le groupe rejette. ©EPA

Le ministère chinois du Commerce affirme que la Chine prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder les intérêts de ses entreprises. La guerre commerciale bat son plein...

Ces derniers jours, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a pris un tournant technologique. L'onde de choc n'en finit pas de s'étendre depuis que le président américain a décidé, la semaine dernière, de bannir les exportations de produits technologiques américains vers certaines entreprises jugées "à risque". Le conflit s'est envenimé après la décision de l'administration Trump de placer Huawei sur liste noire au nom de la sécurité nationale, ce qui a poussé plusieurs entreprises, comme Google, à couper certains liens avec le fabricant chinois de smartphones.

Pékin a vivement réagi, dénonçant, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Wang Yi, un "harcèlement économique" par les Etats-Unis destiné à "entraver le processus de développement" de la Chine, et promettant de "se battre jusqu'au bout":

"L'utilisation par les Etats-Unis de la puissance de l'État pour mettre arbitrairement la pression sur une entreprise privée chinoise telle que Huawei, c'est typiquement du harcèlement économique", a déclaré Wang Yi.

"Respect mutuel"

Ce jeudi, le ministère chinois du commerce a encore remis les points sur les "i", adressant une "protestation solennelle" à Washington. Il a affirmé que la Chine prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder les intérêts de ses entreprises et que "si les USA veulent poursuivre les discussions commerciales, ils doivent revenir sur leurs décisions erronées." Le porte-parole du ministère du Commerce a précisé que les pourparlers devaient être fondés sur un respect mutuel. "Ce n'est que sur la base de l'égalité et du respect que les négociations pourront avoir une chance de se poursuivre", a déclaré Gao Feng. Celui-ci a aussi estimé que l'escalade déclenchée par Washington accroissait le risque d'une récession économique mondiale.

En ce qui concerne le harcèlement des Etats-Unis, la meilleure réponse des entreprises chinoises est de continuer à grandir.
Gao Feng
Porte-parole du ministère chinois du Commerce

Les deux protagonistes sont donc bien engagés dans une nouvelle escalade.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect