Melania, fashionista ou communicante de la Maison-Blanche?

©AFP

On ne parle que de ça: la veste que Melania Trump portait en rendant visite aux enfants sans-papier arrachés à la frontière à leurs parents. Oui, tout le monde en parle mais personne ne comprend: fashion faux pas ou coup de com?

Les États-Unis sont depuis hier focalisés sur une chose: la veste de Melania Trump. Et pourtant l'information du jour aurait dû être ailleurs. La First Lady s'est rendue dans un centre à la frontière avec le Mexique accueillant les enfants sans-papiers séparés de leurs parents par la politique migratoire de l'administration Trump. Le gros sujet polémique du moment.

En montant dans l'avion qui devait l'amener au Texas, elle portait donc une veste kaki au dos de laquelle  figurait l'inscription: "I Really don't care. Do U?" (Je m'en fous. Et vous?)

©REUTERS

Pourquoi cette veste? Pourquoi cette inscription? Sur CNN, des journalistes indiquaient ne pas douter de la multitude de vestes disponibles dans la garde-robe de l'ancien mannequin. "Je suis certaine que Melania Trump a bien d'autres vestes que cette veste à 39 dollars de la collection 2016 de Zara. Et pourquoi personne ne lui a dit que c'était un faux pas?" Sur Twitter, les utilisateurs se sont déchaînés.

L'idée que cette inscription est un message pour l'opinion publique fait donc son chemin et la communication de la Maison-Blanche attise la confusion. La porte-parole de Melania a en effet immédiatement affirmé qu'il n'y avait aucun message caché dans cette veste.

Affirmation contredite par le Président. Donald Trump a, lui, twitté que cette veste était un message aux médias adeptes des "fake news". "Melania a appris à quel point ils étaient malhonnêtes et vraiment, elle s'en fiche!"

Zac Petkanas, un porte-parole du parti démocrate, s'est lui dit indigné par cette veste. "Ce n'est pas une blague. Melania Trump portait une veste disant 'I really don't care, do u ?' pour se rendre dans des centres de détention d'enfants. J'en reste sans voix."

©REUTERS

Certains observateurs américains vont plus loin: "nous sommes à nouveau en présence d'une chose totalement positive que la Maison-Blanche réussit à retourner à son désavantage." Cette visite aux enfants, arrachés à leurs parents et qui a forcé le Président mercredi à faire volte-face en signant un décret interdisant toute séparation de famille, aurait dû redorer l'image présidentielle. Aujourd'hui, elle suscite une nouvelle polémique: la Maison-Blanche s'intéresse-t-elle vraiment au sort de ces enfants ou est-elle dans une opération de communication?

"Pendant que Melania était au Texas, Donald Trump continuait d'attaquer les Démocrates et les immigrés. Ça prouve que la Maison-Blanche ne voit pas ces enfants comme des êtres humains. C'est cette politique qui a mené Melania là-bas pour de la communication, pas pour se soucier du sort des enfants."

Les mots ne sont pas plus tendres à l'égard d'Ivanka Trump, la fille du Président. La puissante femme du 1600 Pennsylvania Avenue, qui a toujours véhiculé l'image d'une mère attentive, a twitté hier vouloir une solution pour "réunir rapidement et en toute sécurité ces familles".

 "Où était Ivanka durant ces six dernières semaines?", entend-on. Ce tweet est qualifié de très "détaché" par rapport à la réalité. On pointe notamment l'absence de toute volonté d'agir d'Ivanka. "Pourquoi ne dit-elle pas: 'nous allons rapidement réunir les familles'?"       

Pourtant, les deux femmes semblent avoir joué un rôle important dans la signature mercredi du décret contre la séparation des familles. Donald Trump l'a lui-même reconnu: Melania et sa fille, Ivanka, ont plaidé pour qu’il signe ce texte.

La porte-parole de Melania a aussi indiqué que l'idée du voyage à la frontière était venue "à 100%" de Melania Trump. Il y a quelques jours, la Première dame s'était déjà indignée du sort de ces enfants. Aux représentants du centre visité hier, elle a enfin demandé comment elle pouvait faire accélérer les choses.

Alors coup de communication ou réelle compassion pour le sort de ces familles? Et au final la même question: la veste de Melania est-elle réellement sans le moindre message? On doute...

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content