Nouvelle piste pour le tueur d'Orlando

©Photo News

Des informations sur la possible homosexualité d'Omar Mateen ont apporté un éclairage nouveau sur la tuerie d'Orlando dans une boîte de nuit gay, qui a fait 49 morts dimanche.

Nom: Omar Mateen
NationalitéAméricain d'origine afghane
Âge: 29 ans
Travail: agent de sécurité pour G4S 

Radicalisé sur internet

"Il semble que le tireur ait été inspiré par diverses sources d'informations extrémistes sur internet", a affirmé lundi le président Barack Obama après une réunion dans le Bureau ovale avec le directeur du FBI James Comey et le ministre de la Sécurité intérieure Jeh Johnson.

 

"Il a annoncé son allégeance à l'EI à la dernière minute mais il n'existe pas de preuve à ce stade qu'il ait été dirigé par eux."
Barack Obama
Président américain

Omar Mateen a par contre appelé à trois reprises le 911, le numéro d'urgence aux Etats-Unis. Au cours de l'un de ces appels, il aurait exprimé son allégeance au chef du groupe Etat islamique (EI), qui a par ailleurs revendiqué le massacre d'Orlando. Toutefois, il n'y a "pas de preuves claires indiquant qu'il était dirigé depuis l'extérieur" ni "de preuves directes indiquant qu'il faisait partie d'un complot plus vaste" a ajouté le président américain. 

Déjà connu du FBI

Après des déclarations enflammées d'Omar Mateen à des collègues de travail, "laissant penser à un lien avec des organisations terroristes", le FBI avait enquêté "de manière exhaustive" sur lui, a expliqué Ronald Hopper, un responsable de la police fédérale à Orlando. Il y avait eu "des interviews de témoins, une surveillance physique, des vérifications de fichiers", a-t-il expliqué. "Mais nous ne sommes pas arrivés à vérifier la réalité de ses allégations et l'enquête a été close".

Laissé libre, sans antécédents judiciaires, Omar Mateen disposait de deux permis de port d'arme et a pu acheter en toute légalité, quelques jours avant l'attaque, une arme de poing et une arme longue.

Il fréquentait le club gay

L'auteur de la tuerie d'un club gay d'Orlando qui a fait 49 morts et 53 blessés, a fréquenté le lieu à plusieurs reprises, selon des témoins.

"Parfois il allait dans un coin et allait s'asseoir et buvait seul, et d'autres fois, il était tellement ivre qu'il était bruyant", a déclaré Ty Smith au quotidien Orlando Sentinel, en faisant référence à Omar Mateen, l'auteur de la tuerie. Il a déclaré également au quotidien local qu'il avait vu le tireur de 29 ans d'origine afghane à l'intérieur du club gay situé en Floride au moins une douzaine de fois.

"Nous n'avons pas vraiment beaucoup discuté avec lui, mais je me souviens de lui disant des choses à propos de son père", a précisé Ty Smith. "Il nous a dit qu'il avait une femme et un enfant", a-t-il ajouté.


Pèlerinage religieux

Le ministère saoudien de l'Intérieur a confirmé qu'Omar Mateen s'était rendu en Arabie saoudite à deux reprises, afin d'y accomplir un pèlerinage. Il a effectué l'oumra (le pèlerinage jusqu'à La Mecque) pendant dix jours en mars 2011, puis pendant huit jours en mars 2012, a précisé le général Mansour Tourki, porte-parole du ministère pour les questions de sécurité.

A Fort Pierce, ville situé à 200 km au sud d'Orlando où vivait Omar Mateen, l'imam de la mosquée qu'il a fréquentée pendant près de dix ans décrit un fidèle pratiquant, calme et peu impliqué dans la vie de sa communauté religieuse.

Acte homophobe

"Je ne sais pas ce qui s'est passé et je ne savais pas qu'il avait une telle haine."
Mir Siddique
Père du tueur

Sa famille, elle, lui reconnaît bien des travers mais jure que son acte n'était en rien lié à la religion, y voyant plutôt des motifs homophobes. Evoquant un passé marqué par les violences conjugales, son ex-compagne ne l'avait elle jamais entendu soutenir le terrorisme. Son père Mir Siddique explique qu'il ignorait tout de ses projets. "Je ne sais pas ce qui s'est passé et je ne savais pas qu'il avait une telle haine. Dieu lui-même punira l'homosexualité. Ce n'est pas à un être humain de le faire", dit-il. Interrogé par NBC News, il a en outre raconté que son fils s'était mis en colère il y a quelques mois en voyant deux hommes s'embrasser à Miami.

Disney World comme cible

Omar Mateen aurait fait du repérage à Disney World en Floride dans l'optique d'y commettre un attentat, rapporte lundi le magazine américain People, citant une source proche de l'enquête.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés